mercredi 16 octobre 2013

Le burger du Bleu Lézard - la revanche


En janvier 2013, j'avais goûté le burger du Bleu Lézard et c'était une catastrophe. Le patron avait très rapidement réagi en me proposant d'y retourner, mais j'avoue que l'expérience m'avait refroidie et que je n'en avais pas très envie. Il m'a fallu plusieurs mois à repasser de temps en temps devant, à voir qu'ils proposaient leurs burgers sur leur ardoise dans la rue (ce qui dénote d'une certaine auto-confiance dans leur offre) avant que je ne teste à nouveau. J'y ai évidemment été sans m'annoncer, un jour à midi.

Le résultat a complètement changé. J'ai goûté le Lady Madonna, mais vous trouvez trois autres propositions à la carte. Le pain style focaccia est une excellente idée, il permet de se gorger de jus sans faiblir quand on l'empoigne et il est très goûteux, d'autant qu'il est servi tiède et bien frais. Sur le pain est tartiné un pesto, par dessus est déposé un généreux steak de boeuf haché bien grillé, juteux et bien assaisonné, au-dessus des oignons rouges émincés qui donnent de la fraîcheur, des tomates séchées et de la rucola. C'est franchement très agréable, une belle réalisation, un beau mélange de saveurs qui a du sens.

Ce burger est servi avec un petit pot de sauce tartare mayonnaise au pesto et des frites façon "country" enrobées d'épices (et un peu trop salées). C'est mon seul regret, le burger est très très gouttu, et il est copieux, les frites et leurs épices rendaient l'ensemble trop salé et un peu sec, j'aurais apprécié un peu plus de fraîcheur, il manque peut-être une petite salade bien vinaigrée ou une touche de fraîcheur et d'acidité plus importante dans le burger... et des frites moins salées.

Mais je pinaille, vraiment, c'est un excellent burger. J'ai donc édité mon billet de janvier dernier en conséquence, ainsi que ma liste de burgers lausannois.

Un dernier message pour féliciter le patron pour l'efficace suivi de ce qui est dit sur son lieu !

Et je vous informe que si je m'occupe de burgers, Guerrilla Gourmande va dorénavant s'occuper des hot dogs (ou comment mettre la pression à un blogueur).

7 commentaires:

  1. C'est vrai qu'il a l'air pas mal du tout. Faire changer les recettes des restaurant, quel pouvoir quand même.

    RépondreSupprimer
  2. Merci Funambuline pour cet agréable edit qui nous permet de remonter dans la liste ! On va bien sûr tout faire pour au minimum garder notre rang, voir grimper encore. :-)

    Dans votre descriptif vous avez oublié le grana padano, j'espère que vous l'avez trouvé dans votre Lady Madonna ? Quant aux frites, je les trouve personnellement originales et sympas, en tous les cas peu répandues. Mais je dois avouer que je mange assez (trop) salé.

    Quant à la remarque de Lukas, il est vrai et surtout normal pour ma part que nos clients puissent avoir une influence sur la préparation de nos mets : ce sont tout de même eux qui les dégustent. :-)

    Donc oui nous sommes à leur écoute et oui ils ont du pouvoir, celui de nous faire perdurer des années... ou pas.

    Une belle journée au soleil à vous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. PS : ...et en fait la sauce tartare n'en est pas mais une mayo au pesto, pour rester dans le thème.

      Supprimer
    2. Cette attitude est tout à votre honneur! J'espère avoir l'occasion de venir chez vous prochainement pour goûter tout ça.

      Supprimer