jeudi 25 septembre 2014

Côté Square


Côté Square est le nouveau restaurant de l'Hôtel Bristol à Genève, leur charmante directrice de communication m'a fait le plaisir de m'inviter, aux côtés de plusieurs autres blogueuses, pour nous présenter ce nouveau cadre, ce nouveau chef, Bruno Marchal, cette nouvelle carte et ce nouveau concept.


Je n'avais jamais eu l'occasion de visiter l'Hôtel Bristol auparavant, malgré leurs fameux apéros branchés ("branché" dans le sens "connecté" et non "supergreen") dont plusieurs twittos de la région m'avaient parlé de manière élogieuse, il faut dire que la directrice de la communication est une accro aux réseaux sociaux, elle est à l'affût des commentaires et besoins de ses clients sur twitter, facebook et même instagram, où elle raconte également la vie de l'établissement, un plaisir (et un exemple) à suivre. Bref, je me réjouissais et je suis donc arrivée en avance pour tester un cocktail avant la partie "boulot-boulot-bloguons-bloguons". J'ai choisi un Edelflower Spritz (à la liqueur Saint-Germain au sureau), à tomber, j'y retournerai rien que pour ça, mais la carte du bar regorge de propositions intéressantes. Je ne connaissais pas leur tea time, ni leur wifi qui dépote, ni l'ambiance délicieuse et calme qui y règne, c'est pourtant à moins de 5 minutes à pied de la gare, un lieu hors du temps.


Nous avons ensuite fait connaissance avec le directeur de l'établissement qui nous a fait le plaisir de nous accompagner durant toute la soirée, ils nous ont expliqué le nouveau concept du restaurant, plus lumineux, plus ouvert, un nouveau jeune chef qui sublime des produits de saison, une volonté de maintenir des prix abordables tout en faisant une très belle cuisine. Nous avons pu constater tout au long de la soirée que ce n'était pas que des mots. Je vous raconte demain le highlight de ma soirée, l'atelier cuisine avec le chef, mais passons au restaurant et au menu qui nous était proposé ce soir-là.


Sur cette très belle table, qui correspond parfaitement à la cuisine du lieu : moderne et pleine de classe, sans chichis, mais avec une attention portée au moindre détail, étaient posés 6 smartphones et autant d'appareils photos, dîner avec des blogueuses n'est pas une panacée. Avant de passer au menu, un mot sur les vins, chaque verre qui nous a été servi durant le repas accompagnait à merveille les plats, évidement, mais surout, ils étaient tous issus de vignobles genevois. Jolies découvertes pour moi qui connait si mal ce terroir.


En guise d'amuse bouche, une brunoise et siphon de panais à la senteur de truffe. Simple, délicat, élégant, les deux textures du panais et les saveurs du panais et de la truffe se mettent mutuellement en valeur. Très belle entrée en matière.


En entrée, le pressé de cabillaud et chair de crabe au combava, infusion de lait de coco à la citronnelle. Malgré un nombre d'ingrédients importants, chacune des saveurs se ressent, s'accorde aux autres, l'équilibre est fragile et risqué mais parfaitement maîtrisé et réussi. Le mot qui vient à l'esprit encore une fois est délicat. Mon coup de coeur du menu.


Pour le plat, un peu plus de mise en scène, les filets d'agneau rôtis à la sartiette sont accompagnés d'un palet de polenta, de caviar d'aubergine et d'une sauce au Gamaret-Garanoir. Le chef exprime la terre, avec l'agneau à la sariette d'abord, une viande puissante, rehaussée par les tanins de la très belle sauce au vin. L'aubergine en caviar chaud et en tranches confites sur la polenta amène encore un peu de terreux, mise en exergue supplémentaire avec les herbes plantées dans la polenta qui adoucit le tout. C'est puissant, un plat de caractère, qui fait merveille avec le Gamaret-Garanoir servi.


Nous quittons ensuite les terres du Chef Bruno Marchal pour passer dans le domaine du chef pâtissier, Christophe Monrose, qui me séduit immédiatement avec l'originalité de son gaspacho de pêche sur gelée au chocolat Jivara. Parfaitement équilibré, le jeu de textures fonctionne, jolie suprise gustative dans le mélange de saveurs.


En touche finale, le Chef Pâtissier met les atouts charme de son côté : bavarois framboise et son coeur de citron vert sur sablé breton et sorbet fraise, acompagné d'un décor en sucre spécialement dédiés à la soirée blogueuses...


... comment résister ? J'ai beaucoup apprécié le coeur au citron vert, mais j'avoue n'avoir pas terminé mon assiette, malgré la qualité des ingrédients : je ne suis toujours pas très dessert.

Au final, un menu intelligent, des ingrédients mis en valeur, de la technicité et de la précision sans esbrouffe, et beaucoup de charme et de délicatesse. Peut-être que cela manque encore un peu d'un fil rouge (j'ai trouvé la bonne excuse pour retourner tester la cuisine de Bruno Marchal à chaque saison). C'est une belle table, le servie est exceptionnel, le sommelier très à son affaire, et la volonté de maintenir des prix abordables à saluer. Je félicite à également la directrice de communication qui a fait une large campagne de séduction auprès de blogueurs et autres e-influenceurs (sic) de toute la Suisse, vous risquez de voir fleurir le Bristol un peu partout sur la toile ces prochains temps, c'est mérité.

Si vous avez envie de tester la cuisine de Bruno Marchal sachez aussi que le midi il y a un plat du jour à CHF 25.-, entrée-plat pour 44.- et un menu (amuse-bouche, entrée, plat, dessert) business pour CHF 55.-.


Merci à toute l'équipe du Bristol et de Côté Square, ainsi qu'aux autres blogueuses (cmicLe Petit ChouI Love Travelling et C'est un Détail Mais) pour cette délicieuse soirée !

1 commentaire:

  1. Eh bien, ça donne le goût d'aller faire un tour à Genève tant tout cela semble délicieux! Je retiens l'adresse, d'autant plus que ça reste abordable.

    RépondreSupprimer