lundi 24 novembre 2014

Point de croix : mode d'emploi


En novembre 2013, sur Etsy, j'ai commandé mon premier kit à point de croix.

Depuis, j'ai une collection d'une centaine de couleurs de fils DMC (tous enroulés sur des cartelettes ad hoc, et rangés dans une boîte selon leur numéro -oui, c'est mieux que par couleur ai-je appris-), je possède quatre type de canevas différents (Aida 14 et 16, canevas en plastique et canevas soluble), j'ai été deux fois chez Ikea acheter des cadres, j'ai 5 cercles de broderie différents (dont un cadre carré) (ne me cherchez pas, oui, un carré peut être un cercle de broderie, parfaitement). Mais surtout, j'ai brodé plus d'une vingtaine de design différents, dont certains que j'ai créés. Vous les retrouvez sur cet album de ma page facebook (que vous pourriez liker d'ailleurs).

Un spécialiste qui se pencherait sur la question parlerait peut-être d'obsession.

Tout a commencé un moche jour d'automne, où il fait nuit à 14h12, en lisant le rose et le noir (je me venge avec vous aujourd'hui) qui publie un joli ouvrage subversif. Je me suis dit alors que j'avais les doigts qui me démangeaient, mais je ne savais pas par où commencer. Quel tissu acheter ? Quelles couleurs de fils ? Où trouver des designs ? Comment broder (parce que la broderie "libre" j'en avais fait enfant et adolescente, mais jamais de point de croix !) ? Dans l'espoir de vous faire succomber En espérant vous être utile, je vais donc partager avec vous les trucs et astuces de point de croix que j'ai appris durant cette fructueuse année brodée.



Comment commencer le point de croix ?

Je vous recommande vivement de commencer par acheter un kit tout prêt. On en trouve de fabuleux sur Etsy en cherchant simplement "crossstitch kit". Mon premier était ce magnifique TARDIS, le kit est composé du tissu, d'une aiguille, des fils nécessaires en quantité largement suffisante et du design en version couleur et symboles, ainsi que d'un mode d'emploi sur les premières étapes et de quelques astuces. C'était le bon choix, j'ai pu commencer en toute sérénité sans craindre de faire d'erreur.

Mais si vous êtes aventureux (oui, les hommes aussi brodent !), vous pourrez aussi commencer avec un design en respectant quelques étapes de base indispensables.

Pour les designs, les kits et une partie du matériel, Etsy est vraiment la référence indispensable. J'ai listé mes favoris en point de croix si vous ne savez pas où commencer, j'ai également un board Pinterest qui comporte aussi des designs tout simples et souvent gratuits, si vous voulez tester d'abord sur une petite pièce.

Pour le matériel, tels que les canevas, les fils, les cercle à broder, les aiguilles, les ciseaux adéquats, etc. à Lausanne, je vous recommande : Pingouin Laines en bas de la Rue du Petit Chêne, qui a toutes les références DMC en stock (ou qui les commande très rapidement), ainsi que des cercles de broderie, des tissus DMC de plusieurs tailles et couleurs et des "petits machins en plastiques ou en cartons pour ranger les fils entamés".

Mais vous pouvez aussi trouver tout ce matériel en ligne, par exemple chez Sew & Co où j'ai acheté ma boîte de rangement, mon cadre à broder, du canevas soluble et du canevas en plastique, ou sur ebay et autres boutiques habituelles. Attention toutefois aux fils, de nombreuses contrefaçons circulent, assurez-vous que ce sont bien les fils de la marque qui correspond à ce qu'indique votre design sinon vous n'aurez pas les bonnes couleurs et des fils souvent moins solides.

Une fois que vous avez tout le matériel nécessaire, commencent les choses sérieuses.



Préparation de l'ouvrage de point de croix


  • Compter le nombre de points de votre ouvrage en longueur et en largeur sur le design, pour vous rendre compte de sa taille. Réfléchissez à ce que vous voulez en faire (l'encadrer ? un coussin ?) et prévoyez la quantité nécessaire de tissu pour le résultat final, puis découper votre tissu en comptant large + 2 centimètres. Au pire vous pourrez redécouper votre tissu ensuite, mais jamais pour ne pourrez agrandir un ouvrage sur lequel vous avez passé des heures et auquel il manque 1 centimètre.
  • Sécuriser le bord libre du tissu en faux-filant grossièrement. Sinon, durant la borderie, des fils s'échappent et se coincent sous d'autres, ou vous grattent et c'est l'anarchie. Vous allez y passer des heures sur cet ouvrage, les 5 minutes de votre temps pour sécuriser votre tissu vous garantiront un broderie sans énervement (enfin, pas celui-là en tout cas).
  • Marquer le milieu exacte de votre tissu, et le mettre au milieu de votre cercle à broder, et bien tirer votre tissu. Un cercle à broder est-il indispensable ? Non. Mais il augmente très largement le confort de broderie. Imaginez que pour chaque croix vous devez planter votre aiguille quatre fois ! Si votre tissu est bien tendu, le pointage de l'aiguille est beaucoup plus simple et rapide, vous allez gagner beaucoup de temps. L'autre avantage c'est que le bord du tissu peut être "coincé" aux bords du tambour, avec des pinces de bureau par exemple, et vous n'avez donc plus besoin de vous battre avec ça.
Il est temps maintenant de commencer la broderie en tant que telle. Ayez les mains propres, pour celles qui portent du vernis, assurez-vous que le top coat transparent est encore bien épais sinon vous allez tacher votre ouvrage, pour ceux qui ont les cheveux longs, attachez-les.
  • Les fils à broder sont composés de 6 brins séparables. La taille idéale pour broder en point de croix est de deux brins sur un tissu normal (Aida 14 ou 16). Il faut commencer par dérouler le fil, puis découper à deux longueurs de bras. Ranger le reste du fil sur une cartelette en indiquant le numéro du fil dessus immédiatement.
  • Séparer un des six fils de la longueur découpée. Oui, un, pas deux. Le plier en deux, enfiler les deux extrémités libres dans votre aiguille et piquer votre tissu au point exact du milieu d'ouvrage, depuis l'arrière du tissu vers l'avant, sans tirer tout le fil. Puis revenir à l'arrière et passer votre fil dans la boucle. Vous avez fait votre premier half-stitch. Cette astuce évite de faire des noeuds. C'est parmi les commandements que j'ai appris trop tard pour un TARDIS parfait : ne pas faire de noeuds. Jamais. Pour terminer votre fil, vous le passerez dans la boucle du prochain fil et le reste sera repris sous les points du prochain fil. Votre ouvrage aura donc de la même épaisseur partout (ce qui peut avoir son importance si vous encadrez par exemple).



Maintenant que vous avez commencé, il suffit de continuer, point par point, en comptant et en suivant scrupuleusement le design que vous avez décidé de broder. Si c'est votre premier ouvrage, vous allez être lent, très lent. Je vous conseille donc plutôt un design léger, sans grandes plages à remplir (l'inverse total du TARDIS donc, ahem, j'ai cru mourir), plutôt une phrase écrite. Ce design-là est parfait par exemple (il est également vendu en kit pour débutants, attention néanmoins aux petits cerveaux qui demandent de l'improvisation mais qui sont tellement mignons) :

Celui qui trouve la lettre où j'ai fait une erreur gagne sont poids en bisous.

Quelques autres astuces pour broder plus vite et de manière régulière :
  • Toujours broder dans le même sens. C'est à dire que la diagonale supérieure de votre croix dont toujours être dans la même direction, ce qui donne un aspect propre et précis à l'ouvrage fini.


  • Pour des longues lignes et les plages de couleurs, commencer par broder toutes les diagonales inférieures du contour de la forme (ce qu'on appelle les half-stitch), puis revenir en fermant les points. C'est ainsi le seul moment où vous devrez véritablement compter les points. Quand votre forme est entière et fermée, vous pouvez laisser le design de côté, vous installer confortablement devant une série, et remplir la forme à votre guise... en attendant la prochaine couleur.

Voilà. Vous savez broder ! Franchement, le point de croix, il n'y a rien de plus simple, je l'ai même enseigné à mon neveu de 4 ans qui se débrouille très bien, et il y a des centaines de modèles drôles, poétiques, subversifs ou simplement beaux à reproduire.




Mais je ne vous ai pas parlé du plus important : faire quelque chose de ses mains, devoir se concentrer sur autre chose qu'une tâche professionnelle, voir le design se créer sous vos doigts... ça fait du bien ! La concentration nécessaire produit après un moment un vide presque méditatif. Les tracas quotidiens sont balayés de l'esprit, ne reste plus que 8 en hauteur, puis 3 en largeur, puis 2 en hauteur. C'est le moment idéal aussi pour écouter de la musique, un podcast, la radio ou même regarder une série ou un film qui ne demande pas 100% d'attention visuelle (je me sens moins coupable de regarder des navets en brodant...).


Où trouver le matériel ? Où trouver des designs originaux ? Comment faire vos propres design ? Que faire de vos broderies terminées ? Tout est dans cet article : http://funambuline.blogspot.ch/2016/12/point-de-croix-comment-debuter.html

EDIT : je vous signale aussi l'excellent billet très détaillé de Fabienne à ce sujet.

10 commentaires:

  1. Très sympa ton billet !
    Je retiens en particulier (comme je te l'ai dit sur Twitter) l'astuce du fil unique plié en deux et de la boucle au départ pour ne pas faire de nœud (les nœuds c'est laid). J'utilise parfois trois fils pour donner un peu plus de relief au motif.

    J'ai récemment découvert toute l'utilité d'une vraie boîte de rangement pour les échevettes (les bidules sur lesquels on enroule le fil sont mieux en plastique - plus résistants - qu'en carton). Et le rangement par numéro: oui ! Ranger par couleurs, c'est bien joli, mais peu pratique.

    Tout à fait d'accord avec toi sur le fait que ça fait du bien. Je fais comme toi: j'écoute de la musique ou je mets une série ou un film en bruit de fond et hop, c'est partie pour des heures. C'est une activité calmante et j'aime le fait qu'on voit les formes apparaître peu à peu.

    J'ajouterai qu'il faut faire ça dans une pièce bien éclairée, sinon on se fatigue les yeux, notamment si on travaille sur une toile Aïda de couleur (je viens de commencer un motif sur une toile bleu foncé - j'utilise une petite lampe d'appoint, sinon c'est impossible).

    Côté fournitures, à Genève, je recommande deux merceries (il y en a plusieurs autres): rive droite, Cotton Shop (19 rue du Cendrier, www.cotton-shop.ch) et rive gauche, Mercerie Catherine B (rue de la Cité 17, www.merceriecatherineb.com).

    Et pour l'inspiration, Pinterest et Etsy, oui ! On peut y passer des heures.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, l'éclairage c'est super important !

      Supprimer
    2. Une solution d'éclairage : la lampe frontale ! C'est pas sexy mais hyper pratique :-)

      Supprimer
  2. Très chouette article! Ça donne envie! Merci:)

    RépondreSupprimer
  3. Ouh la la ! Ca me rappelle des vieux souvenirs ! J'ai passablement brodé au point de croix quand j'étais petite (vers 8/10 ans je dirais), ma grand-mère m'avait appris... Après, j'ai préféré la couture.

    RépondreSupprimer
  4. La fameuse boutique de laine de Lausanne c'est celle devant laquelle je passe et je bave et j'évite de rentrer quand je viens à Lausanne (la laine c'est cher)
    (Et je vais continuer à me concentrer sur le tricot (même apaisement) malgré les tentations
    (Le premier E?)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (raté, le M de zombies au premier pied du M)

      Supprimer
    2. Zut ça me saute aux yeux maintenant...

      Supprimer
  5. Bravo pour cet article sur cette jolie passion, la broderie. Je rejoins tout à fait votre avis, cette activité est bénéfique en tout point de vue, de nombreuses personnes nous ont déjà dit que la broderie est un antidépresseur :-)

    Bonne continuation.

    Ps. j'ajouterais une petite précision pour calculer la taille de la broderie.

    Par ex. si vous avez une toile 5.4 pts/cm (équivalent de 14 counts), cela veut dire que vous broder 5.4 points par cm sur cette toile.

    Pour calculer la dimension de votre motif en cm, il faut diviser le nombre de points à broder (sur le diagramme) par le nombre de point par cm de la toile. Si votre motif fait 100 x 100 points, il faut faire 100 divisé par 5.4 = 18.51. Votre motif brodé sur cette toile fera donc 18.51 x 18.51 cm, il ne reste plus qu'à ajouter une marge tout autour pour la finition de la broderie :-)

    RépondreSupprimer
  6. Voilà, ton billet m'a donné envie de m'y mettre, je viens de terminer mon premier kit! J'ai hâte de voir le billet sur "quoi faire avec vos broderies", car c'est toujours la question que je me pose quand je me lance dans une activité créative!

    RépondreSupprimer