jeudi 4 décembre 2014

Fed Up


Fed Up est un documentaire sorti cette année réalisé par Stephanie Soechtig, une documentariste qui se spécialise sur les sujets concernant l'alimentation et plus particulièrement l'industrie agro-alimentaire, aux Etats-Unis.

J'insiste sur le "aux Etats-Unis" car le film est entièrement pensé comme si les Etats-Unis et le monde étaient la même chose, comme dans les films d'actions ou d'horreur habituels aux Etats-Unis, gardons donc ça en tête pour apprécier le propos de ce pamphlet à charge.

Dès les années 70, l'obésité a été vue comme une épidémie, depuis le milieu de cette décénie-là, une conclusion toute simple en a été tirée : il faut équilibrer les calories absorbées avec les calories dépensées. De cette simple équation 1 calorie "in" = 1 calorie "out" = pas de prise de poids, sans aucune réflexion sur la qualité des calories, vient un énorme malentendu sur lequel s'est précipitée l'industrie agro-alimentaire pour promouvoir et créer des centaines de miliers de produits industriels soi-disant "équilibrés" et "sans gras". Seule problème : si vous enlevez le gras d'un produit, il a un goût de carton, vous devez donc rajouter quelque chose pour le rendre satisfaisant au palais... du sucre.

Or le sucre blanc, et toutes les autres sortes de sucre (aux Etats-Unis un des grand problème est le "corn sirup" que l'on trouve moins fréquemment en Europe), sont devenus une part non négligeable de TOUS les produits vendus. Pour l'auteure du documentaire, et de très nombreux scientifiques, il convient aujourd'hui, de traiter le sucre et l'industrie qui le promeut, comme l'ont été les vendeurs de tabac : il s'agit de diaboliser le sucre afin de faire prendre conscience au peuple américain à quel point il s'empoisonne au quotidien.

De nombreuses informations sont passionnantes dans ce documentaire, en particulier l'histoire du lobbyisme politique de l'agro-alimentaire face à toutes les tentatives de mettre des bâtons dans les roues à l'obésité galopante : de la liberté d'expression scandée à tout va quand il s'agissait d'interdire la publicité pour les produits sucrés pour les enfants, à l'accusation d'être un "nanny government" quand il s'agit de réguler ce qui est vendu dans les cantines scolaires (dont 80% ont des contrats avec Pepsi ou Coca et des chaînes de fast food), en passant par la pizza, les frites et les jus de fruits considérés comme des légumes acceptables dans les 5 portions quotidiennes recommandées.

Mais j'avoue avoir détesté la forme de ce film. D'abord la partie larmoyante des quatre adolescents obèses choisis en exemple pour mieux faire pleurer dans les chaumières, je n'ai pas besoin qu'on me manipule émotionnellement pour me faire comprendre à quel point la situation (aux Etats-Unis) est dramatique, je préfère quand on fait appel à mon cerveau (mais le film ne m'est pas adressé, il est adressé au public américain). Ensuite le fait que l'on n'offre qu'une seule opportunité de se sortir de cette crise : démoniser l'industrie agro-alimentaire (ce qui ne marchera JAMAIS dans un pays où le paysan en salopettes sur son tracteur John Dear dans son champ de maïs est un monument au patriotisme et subventionné comme tel). Aucune proposition d'éducation, ce qui devrait être une option indispensable. Et quand Jamie Oliver et sa brillante Food Revolution est évoquée, c'est du bout des doigts l'air de dire "cet anglais est bien mignon, mais il ne changera pas grand chose".

Un pamphlet à charge donc, néanmoins très intéressant au niveau des informations qu'il donne face aux dangers des "added sugar" cette plaie qui gangraine la santé américaine (et celle de toutes les sociétés ou couches de sociétés dans le monde qui mangent plus de "processed food" que de nourriture cuisinée). J'espère qu'il sera vu, à large échelle, par le public qu'il vise !

Une info pour finir, vous connaissez Kevin Smith ? Vous voyez à quoi il ressemble ? Et bien depuis cet été il a décidé de bannir les sucres ajoutés et communique à ce sujet sur différents canaux en incitant d'autres personnes à faire de même, pendant 10 jours. C'est le #FedUpChallenge proposé par le film, une excellente idée pour se rendre compte de la partie de sucres cachés se trouve dans notre alimentation !

(Le film est disponible en vod et dvd... et téléchargeable facilement.) 


********

PS : J'hésite à transformer ma page films culinaires en les classant plutôt par genre que par ordre alphabétique : documentaires, comédies, films d'auteurs, etc. Qu'en pensez-vous ?

1 commentaire:

  1. Je n'aime pas c'est docu-spectacles aux parti-pris appuyés.En plus de ne pas correspondre à mes propres idées, la plupart du temps, ils se présentent comme des remplaçants acceptables à une vraie démarche d'information et se contentent de suivre la mode de l'outrage du moment. Tout en promouvant un agenda politique très orienté... Et à la fin on présente ça dans les écoles. De véritables tueurs d'esprit critique.

    Accumulation de poncifs, de déformations et d'exagérations, pour moi, c'est poubelle, directement. Je précise que je l'ai pas vu car je ne regarde pus aucun de ces trucs ^^

    Moi j'ai une idée pour mon propre documentaire américain. Ça s’appellerait "Cook your food, mofo!".

    Ta liste devient longue, je pense que ça peut être bien d'organiser tout ça!

    RépondreSupprimer