jeudi 29 décembre 2016

Point de croix : comment débuter


Je poste régulièrement dans un album facebook mes broderies terminées, plusieurs personnes m'ont demandé de leur apprendre à broder, sauf que le point de croix, ça ne s'apprend pas, il suffit de faire une diagonale dans un sens, une diagonale dans l'autre, et pof, on a fait une croix. J'ai déjà fait un article avec des conseils pratiques pour bien débuter, où je conseille par exemple de débuter par un kit, où on n'a pas besoin de se poser la question de taille, quantité de fils, type de tissus, aiguille, etc. Et si l'exercice avec le kit vous plaît, vous pourrez passer à la suite... ce que j'ai très largement fait depuis trois ans.

Du coup je me suis dit qu'il était utile, maintenant que j'ai un peu de recul, d'écrire cet article où je détaille où acheter du matériel, où trouver des designs originaux ou comment faire les vôtres, comment broder en déplacement et quoi faire de vos broderies terminées.

Attention, c'est addictif ! Mais un des grand avantage de cette activité, une fois qu'on a aiguille, ciseaux et tissu, c'est qu'il suffit d'acheter les couleurs de fils manquantes à votre nouveau design, qui ne coûtent pas grand chose, et ne sont pas encombrantes : tout mon matériel de broderie tiens dans deux petites boîtes qui s'empilent. Par contre, quand on brode régulièrement, on finit par entasser des broderies sans savoir quoi en faire, je vous propose ici quelques solutions pour que ça n'arrive pas.




Matériel de base


Si vous débutez, il vous faudra au minimum :
  • un design
  • du tissu Aïda 14 (le tissu de base) (plus le chiffre est bas, plus les carrés sont grands, avec du 14, c'est facile pour débuter, si vous souhaitez un design plus fin une fois que vous avez testé la technique, vous pouvez passer à du 16, ou même broder sur du lin)
  • les fils des couleurs nécessaires (pas la peine d'acheter plusieurs écheveaux, un par couleur suffit en général, à moins d'avoir un grand à-plat de la même couleur)
  • des cartes pour enrouler les écheveaux entamés
  • une aiguille à broder (plus large que les aiguilles à coudre)
  • une paire de petits ciseaux (un mini à ongles peut très bien faire l'affaire)
  • un paire de grand ciseaux (pour couper le tissu)
  • un cadre ou tambour à broder (il est possible de broder sans, mais vos points seront nettement plus réguliers et précis avec le tissu tendu sur un tambour)
  • un lieu confortable où vous avez une excellente lumière

Ou alors tout simplement un kit, où il y a tout ce qu'il faut. Et si vous avez adoré votre première broderie et que vous voulez continuer, vous pourrez vous équiper avec la liste ci-dessus, à laquelle vous pouvez ajouter :
  • une boîte de rangement pour les fils et le petit matériel : celle-ci est idéale, attention, il faut ranger vos fils non pas par couleurs similaires, mais par ordre numéroté, sinon vous n'y trouverez plus rien
  • un cercle qui maintient les fils en usage ensemble
  • un aimant ou un morceau de feutrine pour garder l'aiguille sur le fil
  • une boîte de rangement pour le reste de votre matériel : tissus, ciseaux, cadres, etc.
  • des cadres ou tambours à broder de divers dimensions selon vos réalisations




Où trouver des kits ?


Sur Etsy, il y a de très nombreuses boutiques avec des designs et des kits, il suffit de chercher "crossstitch kit" dans la catégorie "craft supplies" et vous en trouverez des centaines. Un kit se compose du design imprimé, du tissu, des fils des bonnes couleurs en quantité suffisante et souvent d'une aiguille. C'est parfait pour débuter quand on ne sait pas trop quoi acheter ni où. Certains des kits comprennent également un tambour à broder, mais pas tous, je vous recommande d'en acheter un avec un tambour, que vous pourrez ensuite l'utiliser pour une autre broderie ou pour encadrer votre première et dernière broderie si l'exercice ne vous a pas enthousiasmé.
Vous trouvez aussi des kits dans les magazines spécialisés (comme l'hirondelle ci-dessus) et dans les merceries, mais leurs motifs sont beaucoup plus classiques (façon grand-mère kitch). Ça permet de se faire une idée de l'exercice. Il existe également des kits pour enfants, avec des tissus à grosses mailles et des fils plus épais, j'ai testé avec mes neveux-nièce, en dessous de 8 ou 9 ans, la patience et précision requises ne sont pas au rendez-vous... et j'avoue que les motifs ne sont vraiment pas top.




Où acheter du matériel ?


A Lausanne, plusieurs boutiques proposent fils, tissus et accessoires. La plus complète est la boutique Pingouin à la rue du Petit Chêne 35, presque tout en bas, en face du cinéma. D'autres boutiques proposent fils ou tissus, mais n'ont souvent pas la totalité du matériel nécessaire.
Mais si votre broderie n'est pas une urgence, il est tout aussi simple, et très souvent moins cher, d'acheter le matériel nécessaire en ligne. D'autant que certains accessoires très pratiques ne sont pas disponibles en boutique. Ma boutique en ligne préférée a un site web très moche, mais est très efficace et parmi les prix les plus bas du marché. Il s'agit de Sew & Co, basée en Grande-Bretagne, et ils ont tout le matériel possible et imaginable pour faire de la broderie. J'y ai entre autre acheté ma boîte de rangement, des cartes pour enrouler les fils entamés et le cercle en métal qui va bien, du canevas en plastique (pour faire ce genre de choses), du canevas soluble (pour broder sur des vêtements) et, bien sûr, des fils. Je travaille, par habitude, avec des couleurs DMC, beaucoup de sites de vente en ligne vendent des couleurs approximatives (oui, il y a de la falsification de fils de broderie, c'est aussi absurde que charmant), chez Sew&Co j'ai pu comparer des fils acheté à un revendeur officiel et ce sont bien les mêmes teintes.

Edit : on me signale la boutique suisse en ligne : https://www.broderie.ch/ (c'est plus cher, mais ça évite les frais de douane)



Où trouver des designs ?


Principalement sur Pinterest et Etsy pour ma part, ce qui permet de payer ces designs à leurs créatrices (je n'ai pas encore trouvé de créateur masculin). Je conserve mes sources d'inspiration sur ce board pinterest. Sinon, en cherchant "crossstitch free pattern" dans google image, vous allez trouver des milliers de motifs en tout genre.

Quelques boutiques sur Etsy que j'aime bien :
Ce ne sont que quelques exemples parmi des milliers de boutiques, afin de vous montrer la diversité de designs qu'on peut trouver en ligne.



Comment créer vos propres dessins ?


Après avoir testé des designs déjà conçus, j'ai commencé à en inventer. J'utilise deux applications pour iPad : StitchSketch, qui permet d'importer une image, puis de la modifier, et XS2Go, qui permet de dessiner un motif entier. En ligne, il existe des dizaines de sites qui permettent de créer des motifs, à partir d'une photo (comme pic2pat), de créer une phrase avec différentes alphabets (comme stitchpoint), etc. L'avantage c'est que la plupart de ces applications ou sites nous donnent également les bons codes de couleurs, ce qui permet de les commander en ligne directement. L'autre avantage, c'est que je trouve très pratique pour broder, ça permet de zoomer et dézoomer, de sélectionner des couleurs, d'adapter la luminosité, etc.


L'autre possibilité est simplement d'utiliser du papier millimétré, ou un bloc quadrillé, et des crayons de couleur. Il faudra alors aller avec votre dessin dans un magasin pour voir les véritables couleurs de fils et les acheter. Je fais parfois une version hybride, c'est-à-dire d'abord sur papier, puis je reproduis sur l'application XS2Go ce qui me permet souvent d'améliorer le motif, d'avoir les codes de couleurs, et le motif sur écran pour le broder.

C'est ainsi que j'avais par exemple créé la protection de téléphone de ma sarcastique soeur chérie ou les motifs nécessaires pour compléter la série Star Wars.




    Comment broder en déplacement ?


    Il m'arrive souvent de broder dans les transports. Dans ces cas-là, j'ai une mini-pochette avec les fils nécessaires, accroché à un anneau, une paire de mini-ciseaux, également accrochés à l'anneau, une aiguille plantée dans un accessoire en feutrine accroché au même anneau et, simplement, mon tambour bien serré avec ma broderie entamée protégé dans un fin sac en plastique, avec le modèle imprimé. C'est très pratique, on ne voit pas le temps passer, c'est très reposant, en particulier durant les longs trajets en train.




    Que faire avec vos broderies terminées ?


    Maintenant qu'on sait broder, créer des designs, et qu'on a tout le matériel, qu'est ce qu'on fait ? Durant les premiers mois, j'ai fait une vingtaine de broderies différentes. Puis je me suis rendue compte que je n'en faisais rien un fois terminées. Vu le nombre d'heures passées sur chacune, avouez que c'est dommage ! J'ai donc commencé à ne broder que des projets que j'allais "utiliser". J'ai commencé par une protection pour mon téléphone Totoro. (On trouve très facilement des protections pour de nombreux appareils en ligne, en général composée de plastique assez épais et troué, ce qui permet de le broder. Ce Totoro était également mon premier design personnel, j'en suis assez fière et je l'ai gardé même après avoir changé de téléphone.)


    L'autre possibilité toute simple, et la plus courante, c'est d'encadrer les broderies terminées, voici celle qui décore ma cuisine. On peut aussi utiliser les cercles de broderie comme cadre, il suffit de les coller.


    Il est aussi possible de faire des petits objets : marque-page, coussins, etc.


    Mais le fond reste du tissu Aïda, pas super esthétique. Et là vient la solution miracle : broder sur des vêtements, coussins, etc. Il existe du canevas soluble : on le fixe sur le vêtement choisi, on brode, on fait fondre le canevas dans de l'eau chaude et hop, la broderie est fixée directement à l'endroit voulu !



    Mais ce canevas soluble coûte super cher, et c'est là que j'ai découvert l'autre méthode, ancestrale apparemment mais je suis lente à la détente : défaire les fils du tissu ! C'est simple : on pose le tissu Aïda sur l'endroit exact où l'on veut voir le motif apparaître. On brode. On découpe tout autour du motif, puis on tire les fils, un par un.


    Sur une poche de sweat-shirt

    Depuis que j'ai découvert cette technique, j'en ai fait plein ! Des coussins, des tshirts, des pulls et même une robe pour ma nièce. Plus de conseils pratiques sur cette méthode dans cet article.

    Sur un t-shirt

    un autre tshirt
    Sur un coussin 

    Le résultat est assez fascinant à chaque fois, on peut faire de tout petits motifs, comme le petit gnome ci-dessus, ou des pièces plus importantes. Mais attention, il y a une limite, que j'ai appris durement avec Ronflex, le joli Pokémon vert et jaune ci-dessus : il est trop gros, les fils Aïda sont trop serrés par trop de points de broderie et ne permettent plus d'être retirés... j'ai donc fait plusieurs dizaines d'heures de broderie, pour rien, car je n'arrive pas à faire les finitions. Mais j'ai donc appris quelque chose : des petites pièces sans problème, des pièces importantes mais avec des espaces aussi, mais les grosses pièces entièrement remplies sont déconseillées.

    A part ce bémol, vous l'aurez compris, une des solutions pour ne pas finir avec plein de broderies que vous n'utilisez pas c'est de faire des cadeaux. Et ce sont des cadeaux qui font particulièrement plaisir, car vous y avez passé du temps, ça se voit, et parce qu'ils sont personnalisés et uniques.

    Le design d'une designeuse
    Pour le mariage d'un couple d'amis, sur la base du faire-part dessiné par la soeur de la mariée

    Sur un t-shirt de bébé
    Sur une jaquette/cardigan.


    Le seul problème au final... c'est que maintenant j'ai 5 bébés (et bientôt 8) en retard (et je n'ai pas trouvé d'idée rigolote) (arrêtez un peu de procréer, merci)...

    3 commentaires:

    1. Le t-shirt pour bébé: validé (par contre, viser plutôt une base de t-shirt foncée pour la durabilité du truc - surtout pour les amateurs de purée) ;)


      (wow, à peine 7 images pour prouver que je ne suis pas un robot) :P

      RépondreSupprimer
    2. Je crois bien que je suis convaincue… d'autant plus que j'ai tout l'équipement, sauf le tissu à broder! Dès que je tombe sur un magasin de couture/broderie, je m'y mets! Merci pour toutes les bonnes idées et informations utiles.

      RépondreSupprimer
    3. Bonjour, merci pour cet article. J'ai décidé de recommencer le point de croix. J'ai pratiqué pendant mon adolescence et maintenant que j'ai une fille, j'ai beaucoup d'idées !

      RépondreSupprimer