jeudi 21 avril 2011

Swap de printemps


Ce deuxième swap dit "de printemps" touche petit à petit à sa fin, il y a eu de nombreux cris de joie, d'hystérie, des concours de grimaces, des explications sur des petits détails attentionnés et bien plus encore, mais tout ça sur un groupe facebook secret. J'ai eu le plaisir de l'organiser, c'est-à-dire de donner à chacune sa chacune. (Et j'ai quand même réussi à foirer cette étape, puisque l'une d'entre elle s'est retrouvée avec deux colis et une autre sans rien. Ce qui a été réglé depuis, mais je m'en excuse encore auprès des trois swapeuses concernées.) Ces deux mois de recherches, achats, réflexion, emballage, postage, stress d'avoir fait moins bien que toutes les autres, ravissement à l'ouverture des paquets des autres, joie et hystérie à l'ouverture du sien, ont été particulièrement bienvenus dans une période un peu complexe pour moi. Merci à toutes ! Ce fut un très joli moment de toutes vous découvrir un peu plus grâce à cet échange de générosités. Si vous voulez en voir plus, Armalite, Poupoune, Fraise des bois, Meylusine, Lady Pops, Julia ont également participé à ce swap et ont fait / vont faire des billets.

Mais passons maintenant au nerf de la guerre : le cadeau, le cadeau, le cadeau. J'ai été über-super-extra gâtée par Armalite, que j'avais choisie (vu que j'organisais, j'avais ce privilège) parce que nous échangeons par blog interposés depuis plusieurs années déjà et qu'elle rejoignait notre groupe de joyeuses swapeuses pour la première fois (dit la fille qui se la joue grande swapeuse alors que ce n'était que la deuxième fois), j'étais sûre que ça l'amuserait plus de faire ça pour quelqu'un qu'elle "connaissait" un peu et, très égoïstement, parce que j'adore son caractère affirmé, ses goûts éclectiques, sa générosité volcanique, sa futilité assumée et sa capacité à être grave et profonde subtilement et en toute légèreté.



Côté "papeterie", j'ai reçu un livre culinaire, Et mourir de plaisir de Luis Fernando Verissimo (qui a réussi à être en première position de ma PAL immédiatement, promis, très chère, je me remets à détailler mes lectures très vite, mais tu fais ça tellement mieux que moi que ça me file des complexes), trois marques pages (un du Vietnam, magnifique, et deux des librairies qu'elle "compte bien me faire visiter lors de mon prochain passage à Bruxelles" me dit-elle dans sa lettre), un carnet à shopping (qui a trouvé sa place dans mon sac à côté de celui de Mme Gougouliani du premier swap qui me sert à griffonner mes critiques de films) et un charmant magnet vintage, ayé, suis obligée de faire collection maintenant, pfff, c'est malin (ceci est un message pour ma future swapeuse).
Mais elle a fait ENCORE plus fort, une carte postale dont le nom de la dessinatrice est justement le prénom de ma mère (très rare) avec une liste de livres culinaires à empiler sur ma PAL (saleté !), un paquet de papiers origami... le même que j'ai trouvé il y a quelques temps chez Uchitomi en faisant du shopping pour ma swapée... mais il n'y en avait qu'un alors je l'ai envoyé... et voilà que je le reçois en retour. Magique !

Côté gourmandise, trois thés spécialement choisis par ma swapeuse pour être bus en infusion froide (le thé vert pêche de vigne et menthe givrée m'a procuré des orgasmes olfactifs et gustatifs), des bonbons acidulés à la violette, des bouchons à l'Armagnac (c'est marrant, savais-tu que parmi les spécialités de Lausanne comptent également des bouchons... toutefois nettement moins bons que ceux-là) et trois plaquettes de chocolat Dolfin, un très grand chocolatier belge. Moi qui ne suis pas une folle de chocolat, que j'aime par petite touche ET uniquement excellent, je suis plus que ravie ! Quoique bon, j'aurais adoré des speculoos... nan, j'déconne.

cliquez dessus pour la voir en plus grand 

Non, ceci n'est pas un burger qui flotte, mais un magnet géant et un cochon "très distingué" (je sens qu'il fera fureur sur mon prochain bureau !) et tout choupinet (et il sentait super bon grâce au savon stambouliote qui était dans la boîte, du coup j'ai dormi avec, true story).


Au rayon greluche, il y avait plein d'échantillons disséminés dans toute la boîte que j'ai pu partager en partie avec mon assistante du soir, la charmante Océane qui m'a permis de faire le fameux concours de grimace sur le groupe FB et de ne pas faire mourir ma swapeuse d'anxiété (tes cuticules sont-elles intactes ?). Il y avait aussi un gloss de la marque Rouge Majex, très agréable à porter et une gelée lèvres et joues de Sephora (immédiatement adoptée). Puis un savon en provenance directe d'Istanbul qui a embaumé tout le paquet et des graines nettoyantes japonaises que je me réjouis de tester, grande inconnue pour moi. Sans oublier pas moins de 17 vernis à ongles. Oui, 17. Et que des marques que je ne connais pas à part Sinful Color que j'ai découvert grâce à Poupoune et dont je suis folle. Je vous les détaillerai petit à petit, vous avez pas fini d'entendre parler de ce swap...

 Arf, on ne voit pas grand chose sur les photos, mais en cliquant sur la photo du haut et en observant bien, 
vous remarquerez que c'est un noir aux paillettes bleutées de toute beauté.

D'ailleurs à l'heure où j'écris ces mots, le lendemain matin de la réception où j'ai enfin pu faire de bonnes photos avec une jolie lumière, je n'ai pas résister à poser See you Soon de Sinful Colors, parce que, très chère swapeuse, c'est exactement ce que j'ai envie de te dire. Je me réjouis de te rencontrer, ainsi que Monsieur Tout Le Monde et votre petit monstre. Et merci, tu es tombée juste, partout, je suis plus qu'enchantée.

Wahou qu'il était long ce post (et garni ce paquet)... si vous êtes arrivé(e)s jusque là, chapeau (à part pour les participantes du swap de printemps qui j'espère auront fait l'effort) (attention, il y aura interro) (je vous ai déjà parlé de mon amour des parenthèses) (nombreuses) (ah, ok, d'accord, je me tais).

14 commentaires:

  1. Pfiou... Tu m'as presque fait pleurer avec toutes les choses gentilles que tu dis sur moi *rouge d'embarras* Je suis ravie d'être tombée juste, j'angoissais pas mal à l'idée que certains trucs ne te plaisent pas. Et ce swap était un pur moment de bonheur et de générosité, j'ai vraiment adoré et je suis impatiente de remettre ça! Mais moins que de venir à Lausanne en juin ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Et bien Funambuline que de choses!
    Bravo tu le mérites bien et sympa comme idée^^

    RépondreSupprimer
  3. @ Armalite :-)

    @ mimibio : tu as vu tous ces vernis ? hiiiiiiiii

    RépondreSupprimer
  4. (Whouuu je suis citée, la classe! Assistante, ça me plaît comme job!)

    RépondreSupprimer
  5. @ Owcy : j'aurais jamais pu faire les photos sans toi, et j'adore cette première photo, en plus, que l'on nous croie ou non, nous on sait que c'était spontané :-)

    RépondreSupprimer
  6. Je sens que mes préventions contre le vernis noir vont tomber peu à peu, il est magnifique !
    Tu aimes bien l'écrivain Philippe Janeada ? un fan de la parenthèse lui aussi.
    C'est sympa le swap comme dée, j'en avais déjà vu dans la blogocuisine

    RépondreSupprimer
  7. C'est tout choupi tout ça, en vrai :)

    Et finalement, c'est un privilège que d'avoir vécu tout ça de l'intérieur et d'en avoir fait partie :)

    Je vous aimâtes les filles.

    (et ouais, je bouge mon arrière-train Jloesque pour faire un billet moi aussi)

    RépondreSupprimer
  8. @ Athéna : il m'a réconciliée avec le noir ce vernis ! Je n'ai jamais lu Janeada, par quoi me conseilles-tu de commencer ? Et oui, c'est le deuxième swap auquel je participe, et définitivement pas le dernier !

    @ Meylusine : oui, je le vois aussi comme un privilège ! (et oui, hop, hop, un billet)

    RépondreSupprimer
  9. Philippe Jaenada, avec cette orthographe ;-) J'avais beaucoup aimé "Le cosmonaute". Après, d'un bouquin à l'autre, tu retrouves toujours le même personnage de fille complètement dingo (dans "La grand à bouche molle" ou "Autobiographie d'une jeune fille blonde" notamment); ça peut lasser. Dans un genre pseudo-autobiographique, "Plage de Manacora 16h30" est court et prenant. J'en avais parlé ici: http://leroseetlenoir.blogspot.com/2010/04/plage-de-manaccora-16h30.html

    RépondreSupprimer
  10. @ Armalite : oui, il me semblait bien que ça ne me faisait pas tilt, donc Jaenada, Jaenada, Jaenada, ayé, c'est rentré. Je note te référence, merci !

    RépondreSupprimer
  11. Merci fun pour ce joli billet c est dingue ce qu on sent a quel point ça a fonctionné.
    Et surtout merci d' avoir organisé ça pour nou, un grand merci
    Sophie202

    RépondreSupprimer
  12. Je suis émue aussi. Et je vous aimâtes toutes comme Meylu doigts de fée le dit.
    C'est couillon, on est peu de choses, mais ce swap est une expérience magnifique.Bon, il va falloir faire des photos, à présent, et rédiger mon billet :)

    PS : Je suis (très) jalouse des vernis.

    RépondreSupprimer
  13. désolée je suis un peu dyslexique et même dysdactylique (ça n'existe pas mais ça me décrit bien) ; "le chameau sauvage" est un grand classique de Jaenada, en poche

    RépondreSupprimer
  14. @ Sophie : c'était vraiment pas grand chose à organiser, je me réjouis de me retrouver avec la surprise du paquet reçu pour la prochaine fois !

    @ Julia : un billet, un billet, un billet !

    @ Athéna : le chameau sauvage, je note.

    RépondreSupprimer