mercredi 16 mai 2012

The Adjustment Bureau


The Adjustment Bureau (George Nolfi, usa, 2011)

Un jeune et brillant politicien, incarné par Matt Damon, se présente à une élection importante dans l'Etat de New York. Les 10 premières minute du film suivent les derniers jours de la campagne, jusqu'à ce qu'il perde. Avant de faire son discours de perdant qui va remonter sur le ring, il rencontre une fille et ils vivent un coup de foudre. Cette rencontre va lui donner la force de faire un discours percutant qui le projette immédiatement en tête de la prochaine élection.


Je ne peux rien raconter de la suite sans déflorer le plaisir de la découverte. Mais sachez qu'après ce début très bien foutu qui m'a fait croire que j'allais voir un film politique d'excellente facture, la surprise a été totale quand tout à coup on plonge dans la science-fiction. 

Ceux qui regardent la série Fringe reconnaitront peut-être (dans la photos du haut) des observers. Dans The Adjustment Bureau, il s'agit plus ou moins des mêmes et ça m'a fait plaisir de me rendre compte que cette série que j'aime beaucoup rendait hommage à Philip K. Dick. Car le scénario de ce film est inspiré d'une de ses nouvelles.


Pour le reste, j'avoue que j'ai toujours beaucoup aimé Matt Damon et que cette incarnation ne déroge pas à la règle. Le reste du casting est de très bon niveau. Le récit est -je suppose- respecté et surprenant, malgré quelques moments un peu guimauve que je soupçonne plus hollywoodiens que K. Dickien (mais je n'ai pas lu cette nouvelle, c'est juste une intuition). J'ai été emmenée par le bout du nez du début à la fin du film. Le rythme est plutôt bon, avec peu de moments creux. Et visuellement c'est vraiment très réussi. Les quelques effets spéciaux s'intègrent très naturellement au reste.

La question du libre arbitre est peut-être posée de manière un peu cliché, mais on pardonne le côté lisse grâce au côté efficace. Un bon petit film de SF que je regarderai à nouveau avec plaisir. 

10 commentaires:

  1. Je termine juste celui là, après avoir regardé "An education"...merci pour tes conseils, j'ai été happée par ces deux films :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bien Frayer, bienvenue sur mon blog (c'est ton premier com'... sous ce nom en tout cas...) et merci, ravie de t'avoir fait passer 2 bons moments !

      J'ai découvert ton blog par la même occasion, j'y reviendrai !

      Supprimer
    2. :-)) Je crois que je vais me faire une orgie "filmesque" et aller piocher des idées dans tes billets précédents :-)

      Merci! Tu y es la bienvenue, off course ;-)

      Supprimer
  2. Je l'avais déjà vu à sa sortie ; mais après avoir vu il y a quelques semaines "Salmon Fishing in the Yemen" de Lasse Hallström, j'ai eu envie de revoir "The Adjustment Bureau" en dvd à cause d'Emily Blunt (qui joue très correctement dans les deux films). Si la première fois j'aurais classé le film, comme toi, plutôt dans le genre SF, la deuxième j'ai trouvé qu'il s'agit surtout d'une légère (et très agréable) comédie romantique (tout comme, finalement, le film de Hallström !).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comédie romantique SF, je te l'accorde !

      Pour Salmon Fishing in the Yemen, il n'est pas encore sorti en Suisse, je me réjouis de le voir. Mais je risque d'être moins enthousiaste que toi. Parce que j'ai adoré le roman, un bijou d'absurdité et d'humanité... sans histoire d'amour aucune. Et d'après ce que j'ai vu de la bande annonce... hollywood a encore fait des siennes pour rendre cette histoire fabuleuse plus "digeste" au grand publique...

      Et promis, je te chronique Wes dès que possible ;-)

      Supprimer
    2. Ah, oui, je ne connais pas le roman, mais sans doute pour Salmon Fishing... ils ont fait ça, le rendre plus digeste, c'est un truc léger finalement (bien raconté, bien joué)... Et merci pour Wes :-) (à en croire l'imdb, il sortira en Espagne dans un mois).

      Supprimer
  3. Hiiiiiiiiiiii je l'ai vu cette nuit dans l'avion (4h00 du mat' heure française)
    j'ai beaucoup aimé que ce soit juste inspiré de cette nouvelle que j'aime fortement, et qu'ils y fassent référence (discrète mais tellement bonne pour moi) (ou alors c'est le décalage et les 24h et plus de trajet qui parlent)

    RépondreSupprimer
  4. Je l'ai regardé ce week end et c'est vrai que le film est vraiment très prenant, inovant, et qu'on ne voit pas le temps passer........sauf les 10 dernières minutes.
    La fin est attendue, bâclée et n'a aucun aspect "SF"...nan mais alors là ce fut une déception!
    J'ai lu dans certaines critiques que la nouvelle etait beaucoup mieux.....je vais comparer

    RépondreSupprimer
  5. @lili la nouvelle est surtout très différente et je ne me lasse des les relire de temps à autres

    RépondreSupprimer
  6. C'était mon week-end Matt Damon et le film était plaisant. J'imagine aussi que la nouvelle est plus parano, moins "comédie romantique" que le film ne l'est.
    Néanmoins, il y a un certain charme et pas mal de fraicheur (l'héroïne n'est pas fadasse, déjà). J'ai aussi beaucoup aimé l'esthétique des agents et le coup du chapeau que j'ai trouvé très élégant (dans tous les sens du terme).
    Pas LE film de l'année mais ça laisse une bonne impression.

    RépondreSupprimer