lundi 14 mai 2012

Machete


Machete (Robert Rodriguez, usa, 2010)

Au départ de ce film est une bande-annonce. Robert Rodriguez et Quentin Tarantino projettent, avant Grindhouse (qui a été un échec cuisant), de fausses bande-annonces. La bande-annonce la plus délirante est Machete, les fans en parlent partout, Rodriguez est content. Mais les fans ne s'arrêtent pas là et font un lobbying de malade entre 2007 et 2009 pour que cette bande-annonce devienne un vrai film.


Rodriguez décide alors de faire vivre Machete, héros mexicain qui vient foutre le bordel/rendre justice/fuir un magnat de la drogue/coucher avec des filles sexy/faire couler des héctolitres de sang aux zuèss. Et il se lâche à la hauteur de la bande-annonce totalement hallucinée : un casting improbable (De Niro, Steven Segal, Jessica Alba, Don Jonhson, Lindsay Lohan, Michelle Rodriguez), une none tueuse, une sexy pirate déchaînée, une fliquette qui tue à coup de talons aiguilles, un complot, pleins de méchants, des gentils en voitures tunées qui mangent des tacos et surtout des dizaines et des dizaines de coups de machettes. 


Si vous vous attendez à ça, c'est exactement ce que vous allez y trouver. Avec des effets spéciaux absurdes (sais-tu que les intestins humains font de très bonnes lianes et qu'une moto projetée par une explosion ne subit aucun recul quand on y a installé une mitraillette ?), des dialogues cultes (et la meilleure excuse du monde pour ne pas répondre à un sms), des décors caricaturaux fabuleux, etc. 


Toute la grandiloquence ridicule de Rodriguez à son top. C'est le Navet du mois, avec un N majuscule, parce que Navet voulu, pensé, réfléchi, choisi, décidé, calculé, ciselé. Et vous savez combien j'aime les navets.

7 commentaires:

  1. "Toute la grandiloquence ridicule de Rodriguez à son top. "

    Oui, exactement.

    Idéal pour dormir devant, un dimanche après-midi.

    RépondreSupprimer
  2. Le film où tu fronces les sourcils tout le long et à la fin tu hurles: "WHAT THE FUCK?"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Connaissant Rodriguez, moi je dis plutôt : mais oui bien sûr évidemment, à chaque séquence ;-)

      Supprimer
  3. Un film que je vais regarder pendant des années sans qu'il prenne une ride de trop. Mon regret : ne pas l'avoir vu sur grand écran pour lâcher mes rires tonitruants qui font peur aux fillettes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas trop souvent hein, on en a tellement d'autres à voir ;-)

      Supprimer
  4. et bientôt Machette kills et Machette kills again
    (et j'ai adoré le dyptique grindhouse)

    RépondreSupprimer