jeudi 15 novembre 2012

Istanbul touristique


Vous savez où manger et où ne pas manger, il est temps de s'attaquer au tourisme proprement dit. Dans les "obligatoires" de la ville il y a, selon les guides et dans l'ordre : Sainte Sophie (Aya Sophia ou Hagia Sophia), le palais Topkapi et son harem, la Citerne souterraine (= Basilica Cistern), la Mosquée Bleue (= Sultanahmet Camii), le Grand Bazaar et une croisière sur le Bosphore ou la Corne d'Or. Le problème c'est que justement ces lieux ne sont QUE des lieux touristiques, qu'il y a des touristes tous les jours de tous les mois de l'année et qu'à partir de 10h30, c'est l'enfer sur terre. Conseils pratiques.

Vue sur la Mosquée Bleue depuis la cour de Sainte Sophie, 
avec le maître des lieux, un chat, forcément.

1) Faire des choix : 
  • Aya Sophia est une merveille éblouissante, il ne faut pas la rater, ouverture des portes 9h du matin, file d'attente imposante dès 8h30, dernier délai pour faire la visite dans de bonnes conditions.
  • Sultanahmet Camii est une très jolie mosquée, mais elle est remplie de touristes irrespectueux qui posent comme des abrutis qui seraient à Disney World et c'est loin d'être la plus jolie de la ville, malgré son nom envoûtant de Mosquée Bleue. Passez votre tour et allez plutôt voir Suleymanyie Camii et Yemi Camii
  • La Basilica Cistern est un lieu magnifique mais très petit, étroit et balisé, il ne sera agréable que très tôt le matin si vous êtes au tout début de la file d'attente ou le soir, 45 minutes avant la fermeture, s'il n'y a pas de file. Vaut mieux rater ce lieux que de le voir dans de mauvaises circonstances, ça vous donnera l'occasion de revenir à Istanbul.
  • Le Palais Topkapi est particulièrement grand, il y a des jardins avec de très belles vues sur le Bosphore et c'est donc possible de l'apprécier même avec quelques touristes dans les pattes. Si vous y allez, la visite du Harem vaut vraiment le détour, elle est à payer en plus du prix du billet (c'est assez cher). Allez-y assez tôt et visitez d'abord le Harem, puis le reste du palais à votre rythme. Il est constamment en travaux, vous allez forcément rater une partie, mais c'est à voir une fois (au moins) dans votre vie pour comprendre à quelle point cette ville est au centre des civilisations, c'est assez vertigineux. Prévoyez deux voire trois heures (en comptant la visite du Harem).
  • Le Grand Bazaar est TOUJOURS bondé, mais pas uniquement de touristes et ses minis allées labyrinthiques sont conçues pour ça. Allez-y un jour où vous avez envie de flâner, perdez-vous (c'est impossible autrement), ne cherchez pas quelque chose en particulier. Si vous y trouvez quelque chose qui vous plaît, laissez-vous aborder par les vendeurs, n'ayez pas peur ils sont adorables si on ne les traite pas comme des abrutis. J'en reparle dans mon billet "shopping", il ne faut pas rater ce lieu.
  • Une croisière : à éviter absolument. Oui, il est sympa d'être sur l'eau, pour cela, pour le prix d'un billet de tramway, à Eminömü (juste à côté du pont Galata donc, devant Yeni Camii) il y a un embarcadère où vous pouvez embarquer pour Kadikoy, 40 minutes environ (aller-retour), vous aurez vu la ville de loin, mis les pieds sur le Continent Asiatique si ça vous chante (2 bateaux par heure pour le retour, attention à leur direction...) et pris l'air marin. Les croisières "touristiques" qui vous font voir la Corne ou qui vous amènent au bout du Bosphore vous font simplement perdre une demi-journée. Si vous passez 10 jours à Istanbul, ça vous fera peut-être plaisir au milieu du séjour, sinon, vraiment, évitez, même si c'est tentant et pas très cher. Si vous tenez ABSOLUMENT à voir le Bosphore, par pitié, ne débarquez pas au dernier village escale, mais descendez juste avant, il y a autant de restaurants, mais c'est un tout petit peu plus authentique et moins bondé.
Sysiphe passant l'aspirateur dans la Mosquée Bleue

2) Prévoir vos visites touristiques tôt le matin, chaque matin :
  • Si vous restez 3 jours sur place (par exemple), le premier jour, je recommande vivement la balade jusqu'au Grand Bazaar depuis l'arrêt de tramway Çisterna, en vous arrêtant pour boire un jus de grenade et le MEILLEUR CAFE DU MONDE. Vous serez dans l'ambiance, vous allez en prendre pleins les yeux et vous serez dépaysés immédiatement. C'est en plus un très bon point de départ pour une autre balade que je vous présente dans le prochain billet.
Aya Sophia
  • Le lendemain, prévoyez de faire Sainte Sophie. 8h30 au plus tard devant Sainte Sophie, il y a un stand de l'autre côté de la place où vous trouverez d'excellents cafés, jus et pain à emporter pour manger dans la file avant d'entrer. Quand vous entrez, allez à l'intérieur directement et cherchez la rampe d'accès à gauche dans le premier vestibule. Vous aurez ainsi le premier étage pour vous seul pendant quelques minutes. Quand vous avez fini votre visite, ne vous attardez pas à Sultanahmet, vous risquez d'affadir le charme de ce lieu. Le contraste avec la moderne Beyoglü vous fera le plus grand bien.
la rampe pour monter au premier étage de Sainte Sophie
  • Le matin suivant, je recommande la Basilic Cistern (la visite est rapide, environ 30 minutes, sur la place entre Sainte Sophie et la Mosquée Bleue, très facile à trouver) suivie du palais Topkapi, commencez par le Harem, la masse des touristes devraient arriver après votre visite du harem et le reste du palais est vaste, quittez Sultanahmet au plus vite après ces visites. C'est le jour parfait pour allez manger au marché aux poissons et jouer au backgammon l'après-midi en reposant vos pieds et en ayant l'impression d'avoir un peu mieux compris cette ville.

Les vitraux bleus très mal photographiés qui amènent cette fameuse luminosité 
qui a donné son nom à la Mosquée Bleue

Toutes ces visites sont donc à faire tôt le matin (enfin 9h, ça me paraît raisonnable), ensuite il faut quitter Sultanahmet dès que possible. Sultanahmet est LE quartier touristique, donc très facilement atteignable en tramway. Le tramway se prend d'un côté ou de l'autre du pont Galata, c'est très facile à comprendre, il y a des machines pour acheter les tickets à chaque arrêt, avec de la monnaie ou des billets. Toutes les "attractions touristiques" sont entre 4 arrêts de tramway, bref, les doigts dans le nez.


L'autre grand quartier touristique est de l'autre côté du pont, avec la Tour Galata, les rues de shopping adjacentes et Istikal Cad qui va jusqu'à l'emblématique place Taksim où débute Istanbul la ville moderne... où vous ne mettrez pas les pieds si vous êtes là quelques jours. Je vous parle du shopping dans un autre billet et de quelques restaus dans le quartier dans mon billet miam, mais pour le côté touristique, le vieux tram qui traverse Istikal Cad de Tünel à Taksim vaut le détour, on a l'impression de replonger en 1910... malgré la frénésie consumériste de cette rue plutôt détestable par ailleurs.


Tram en bois

A la louche je vous ai livré mon programme stambouliote typique : une visite touristique tôt le matin, un  petit resto populaire à midi. Dans le prochain billet, des conseils pour des après-midi sans touristes (ou presque). Pour ne pas vous accabler de photos ici, je vous propose d'aller faire un tour ici et ici où j'ai consignés mes derniers voyages stambouliotes. Normalement il y a des légendes qui permettent de comprendre quoi est où comment et pourquoi.

5 commentaires:

  1. Ca donne trop envie d'y aller! En tout cas, une chose est sure, si je prévois un voyage à Istanbul j'imprime direct tes billet en guise de guide touristique (bon j'achèterai aussi celui sur la nourriture parce que ça m'a bien donné faim!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un guide avec une bonne carte c'est utile aussi, mais merci, c'était mon but de faire envie :-)

      Supprimer
  2. Que de belles photos qui donnent envie ! J'avoue que j'aimerai bien me perdre dans le bazaar d'Istanbul, juste pour flanner. J'ai voulu le faire à Tunis, mais ce fut de courte durée.
    J'ai hâte de voir le billet shopping ;)

    RépondreSupprimer
  3. Y'avait presque personne quand on a visité Aya Sophia, pourtant pas super tôt. Mais c'était Noël et il neigeait, ceci explique peut-être cela ;)
    Comme je me réjouis de pouvoir retourner dans cette ville sublime et vivante !!! Merci pour tous tes bons plans, je les note.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a quelques "trous" touristiques, mais je ne les ai pas encore définis (à part Ramadan).

      Supprimer