mercredi 10 septembre 2014

La balade potagère de Pierre Corajoud


Après la balade sucrée et la balade salée, j'attendais la balade potagère avec impatience. Autant j'ai aimé découvrir des adresses gourmandes dans les deux premières, autant cette troisième balade m'intriguait car elle ne me proposait rien de connu. Et j'avais raison, c'est celle où j'ai le plus appris sur ma ville. Pierre Corajoud nous a donné rendez-vous devant la Cinémathèque depuis laquelle nous sommes partis en direction de Vigie. C'est là que j'ai découvert un terrain de boules. Je n'avais jamais vu le boulodrome de La Boule d'Or Lausannoise, et pourtant je suis passée des centaines de fois à proximité. C'est autour de ce terrain que Lausanne Jardins a installé Green Island, un jardin qui joue avec le vert, toutes sortes de verts. Des verts peints autour du boulodrome, qui correspondent aux verts des herbes plantées pour l'occasion, du vert verveine et de la verveine, du vert ans et de l'anis, etc. Les plantes aromatiques sont devenues des buissons, la cueillette est possible (et même recommandée). On a l'impression de découvrir un secret bien gardé, c'est délicieux.

  
C'est ici que nous avons également dégusté des tomates issues de variétés anciennes, afin de présenter ProSpecieRara et son initiative Tomates Urbaines. La même dégustation sera possible au Marché ProSpecieRara de dimanche 14 septembre à Sauvabelin. Tomates Urbaines organisera également un atelier pour apprendre à extraire et conserver les graines de tomates afin de les replanter l'année suivante. (Et il y aura plein de stands gourmands et d'autres activités passionnantes, j'y étais en 2013, j'en garde un souvenir mémorable.)


Pierre Corajoud nous a ensuite guidé, par ses chemins détournés dont il a le secret (que vous retrouvez sur la carte des balades) sur la colline du Languedoc, qui était auparavant recouverte de vignes. Afin de conserver cette mémoire, la Ville de Lausanne a replanté des vignes dans le Parc du Languedoc, chaque ligne est plantée d'un cépage différent, c'est un endroit passionnant pour voir les différences entre les raisins (d'autant qu'ils sont presque mûrs en ce moment et qu'on peut donc les goûter et se rendre compte de la gamme de goûts possibles, mais ce n'est pas moi qui vous l'ai dit).


Depuis la colline du Languedoc, nous sommes parti en direction de Montelly et du plantage de Florency. Si j'avais déjà entendu parler du système des jardins familiaux, je ne connaissais pas du tout celui des Plantages. Il y en a 11 sur la commune de Lausanne, le premier a été fondé en 1996 à Boissonnet, le dernier en date cette année à Valency. Les plantages sont formé de petits lopins (entre 6 et 48 mètres carrés, ce sont des jardins collectifs où les jardiniers doivent remplir quelques obligations afin d'y avoir droit, telles que : habiter à moins de 5 minutes à pied, jardiner sans produits chimiques, etc. Le plantage de Florency est une oasis de nature au milieu d'un quartier bien rangé aux gazons bien tondus, surprenant et réjouissant. Nous y avons goûté quelques légumes et un excellent pesto sauge-noix, et avons pu visiter le jardin pendant que l'on nous racontait son histoire. Belle découverte !


Corajoud nous emmène ensuite à la découverte d'une coulée verte, d'un parc sans nom et de son majestueux poiriers, nous fait traverser le Parc de Milan et son jardin botanique, avant d'atteindre les jardins familiaux de Montriond, qui bordent le Parc de Milan. Fondés en 1942, ces jardins en pente sont magnifiques. Il y a 10 jardins familiaux sur la commune de Lausanne. Les files d'attente pour une parcelle sont énormes et les places sont rares (quelqu'un m'a confié avoir eu droit à une parcelle après 10 ans d'attente... parcelle à laquelle il a dû renoncer car il avait changé de vie et n'avait plus le temps de s'y consacrer, quelle frustration !). Quelques heureux élus et le responsable des jardins familiaux à Lausanne nous ont conté l'histoire de ces jardins et convié à une dégustation concoctée par Le Fraisier qui avait fait un magnifique buffet de légumes de saison.


Une dernière étape nous a emmené de ces jardins à des plantations encore plus originales, celles d'Incroyables Comestibles. Cette action mondiale qui se veut urbaine, citoyenne et gratuite promeut le jardinage (bio) sous le slogan "nourriture à partager". Des micros-potagers sont installés à Lausanne, par exemple à la Rue du Simplon, et vous pouvez aller vous servir d'herbes, fruits ou légumes frais, ou venir y planter vos graines ou pousses pour les partager également. Les responsables de l'initiative ont profité de cette balade pour ouvrir la découverte à tous et ont offert une soupe, un gargantuesque plateau de fromage et des tartelettes aux fruits de saison. Les Incroyables Comestibles sont d'origine anglaise, mais existent aujourd'hui dans de très nombreuses villes Européennes, et même Américaines et Africaines.


C'est dans cette ambiance festive que s'est achevée cette dernière balade gourmande de Pierre Corajoud pour 2014. Vivement celles qu'il va inventer en 2015 ! Si vous souhaitez reproduire ces balades gourmandes, vous retrouvez leurs parcours et leurs adresses sur cette carte.


Je tiens à le remercier, pour sa gentillesse, sa disponibilité, sa pédagogie, sa patience et son sourire à toute épreuve. Sa connaisssance historique, géographique et humaine de la Ville de Lausanne est pharamineuse et c'est un bonheur de le suivre dans ses balades, qu'elles soient gourmandes ou pas. J'espère avoir souvent encore l'occasion de suivre ses pas et d'écouter ses merveilleuses histoires. Sur la photo ci-dessus, par exemple, il explique les différents niveaux lausannois, dus aux moraines de la dernière époque glacaire, qui ont amené à la construction de la gare et des autres rues parrallèles au lac, à la gare, etc. Passionnant.



Pour Lausanne à Table par contre, ce n'est pas encore fini, le Marché ProSpecieRara aura lieu à Sauvabelin ce dimanche, et le samedi 27 septembre, la famille Demont fête ses 100 ans à la ferme des Saugealles (qui appartient à la ville de Lausanne). Ce sera l'occasion de découvrir cette exploitation passionnante et la riche histoire agricole de la ville de Lausanne.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire