jeudi 30 juillet 2015

Où manger une bonne entrecôte à Lausanne ?


C'est une question qu'on me pose souvent : où manger une bonne tranche de boeuf grillée à Lausanne ? Je suis systématiquement étonnée parce que je n'ai pas l'impression que ça manque, mais apparemment, pour certains qui ont grandi à l'entrecôte-frite plusieurs fois par semaine, notre chère Lausanne n'est pas entrecôte friendly. Réputation que je récuse, en quatre points.

L'oeil concentré du viandard qui n'a pas encore été servi contrairement au reste de la table.

Le Petit Boeuf


Cet endroit est totalement décadant. Vous irez pour son entrecôte grillée, à choisir en petite ou grand portion selon votre appétit. Accompagnez-là avec option frites-haricots (c'est eux qui pompent le mieux la sauce, mais les röstis sont très bons aussi) et Sauce Petit Boeuf. On ne discute pas, c'est pour cette sauce que vous reviendrez. (En fait elles sont deux, je ne sais toujours pas laquelle est la meilleure.)


La recette des sauces Petit Boeuf ? Un secret impossible à soutirer au personnel. Mais je soupçonne un mélange de beurre, saindoux, huile, graisse de canard, crème, sel et quelques épices pour relever, et peut-être encore un peu de gras, pour être sûrs. Bref, du costaud, mais surtout du très très très très bon. Heureusement, elle est servie en portion seau, environ.
Le pire ? En plus de la viande grillée, leurs tartares sont une tuerie (en particulier le tartare flambé), ainsi que leur brasier. Et puis ils ont une grande terrasse. Et ils sont très sympas. Bref, le plus dur c'est de ne pas y retourner toutes les semaines.


Petit Boeuf, Avenue Vingt-Quatre Janvier 4
Réservation fortement conseillée : 021 648 91 01 
(fermé le dimanche)


Les Trois Rois


Un établissement qui respecte l'esprit brasserie depuis des décénies. Contrairement au sans chichis Petit Boeuf, on est ici dans l'antre bon goût, avec un respect des traditions culinaires française et vaudoise de bon allan. Un service impecable, des mets "canaille" comme il est à la mode de dire à la télé dès qu'il y a de la tripaille, et d'excellents produits. En particulier, une très bonne viande grillée avec des frites tout à fait respectables, un excellent röesti et des beurres maniés dont on se souvient longtemps. Leur carte des vins est passionnante et ils sauront vous conseiller. C'est un havre de tradition et de savoir-faire, dans un cocon art déco. Vous ne serez jamais surpris, ce sera toujours parfait, et c'est pour cela qu'on prend un café gourmand à la fin du repas pour prolonger un peu l'expérience.

Pour les amateurs d'abats, c'est aussi le bon endroit, il y a des propositions à la carte fixe et souvent des propositions hebdomadaires ou de saison quand un bon produit est disponible, vous pouvez leur faire confiance, ils savent ce qu'ils font avec tous les morceaux de boucherie.

Les Trois Rois, Rue du Simplon 7
Réservation indispensable : 021 616 38 22 
(fermé dimanche et lundi)


Pinte Besson


Si certains pensent encore que ce lieu n'est qu'un repaire à fondues, laissez-leur le croire, on aura plus de place pour nous. La carte de la Pinte Besson change à chaque saison, mais les classiques restent, parmi eux, les viandes sur ardoise. Elles arrivent à votre table en faisant un bruit d'enfer, normal, elles finissent de cuire sous vos yeux. Elles sont servies avec les meilleurs röstis de la ville et des légumes, et quatre sauces. Ces sauces ne sont pas les plus originales mais tout à fait acceptables, et il faut noter la viande exceptionnelle choisie par Carlos, le patron, qui l'aime bien rassie pour notre plus grand plaisir. Pour ne rien gâcher, le décorum autour du plat est amusant, avec l'ardoise et les bavettes géantes pour vous protéger des éclaboussures de la cuisson. Si on ajoute à ça une ambiance toujours chouette et un personnel adorable, je vous garantis une excellente soirée carnivore.

Pinte Besson, Rue de l'Ale 4
Réservation conseillée le midi et indipensable le soir : 021 312 59 69
(fermé le dimanche)


Le Café des Artisans


Inutile de les présenter, en 4 petites années cette adresse est devenue incontournable à Lausanne, et si leur carte change chaque saison, il y a un classique qui ne bouge jamais : l'entrecôte. Elle est simple, bonne, bien grillée, les frites et les légumes qui accompagnent sont tip top et l'ambiance est toujours, toujours, toujours parfaite.

Café des Artisans, Rue Centrale 16
Réservation conseillée midi et soir : 021 311 06 00
(fermé le dimanche)





Oui, il y a d'autres lieux à Lausanne où manger de la viande grillée, mais quand cette fringale précise me prend, c'est vers ces quatre-là que je me tourne instinctivement. J'ai d'ailleurs leurs numéros enregistrés dans mon téléphone, en cas d'urgence.

J'ai faim.

6 commentaires:

  1. Non, franchement on est bien fournis. J'ajoute la côte de bœuf d'Anthony Macé, un incontournable, le Longhorn se défend bien (feu de bois + boucherie Nardi) et le Churrasco est pas si mal. Et y encore la brasserie du café de Paris, ça doit pas être si mal? Je veux bien croire qu'on a encore de la marge pour les steaks d'exception mais on a déjà bien de quoi faire.

    Les 3 rois, je suis nul de pas encore y être allé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La Brasserie du Café de Paris, je déteste trop l'ambiance pour apprécier un repas... il faut que j'aille tester le Longhorn, mais j'avoue qu'il me fait le même effet que le Churrasco : l'ambiance visuelle ne me donne tellement pas envie du tout, mais c'est bête, je suis sûre que dès la première bouchée, j'oublierais le reste.

      Quant aux Trois Rois, je te souhaite une belle première fois :-)

      Supprimer
    2. J'aime bien le Churrasco parce que j'aime ce qui est désuet. Au Longhorn, je pense qu'il y a un vrai problème de cadre et de service (quand j'y suis allé il y a longtemps). Je les citais surtout pour aller dans ton sens: Il y a en fait beaucoup d'adresses ou on trouve des viande d'une assez bonne qualité.

      Supprimer
    3. J'avoue que j'aime beaucoup aussi les "vieux bistrots", mais plus quand j'y sens (parfois à tort) de l'authenticité que quand je sens que c'est un "concept" qu'on me vend. Mais du coup parfois je suis rebutée par des lieux tout à fait authentiques... dans leur concept. (Pas sûre que ce soit clair mon histoire.)

      Par exemple je n'ai toujours pas été goûté les tapas du "chiringuito", alors que je suis souvent juste à côté, et c'est probablement juste à cause de l'enseigne qui fait "pub"... alors qu'en fait elle est très proche des enseignes à touristes que l'on peut voir à Barcelone... donc elle pourrait montrer au contraire une certaine authenticité... comme les aquariums et les décors en plastique chargés des restaus chinois... très chinois... mais si faciles à contrefaire.

      Supprimer
  2. Ah oui, il faut aller aux 3 Rois ! La Brasserie Café de Paris, bof bof, et puis ça coûte une blinde (pour ce que c'est).

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. J'aimerais bien reviewé le Café de Paris, parce que j'ai bien aimé le relais de l'Entrecôte lors dune visite à Paris. Je me suis figuré que c'est peut-être pareil.

      Supprimer