mercredi 18 novembre 2009

Mon(es) très cher(s) Père Noël


Armalite m'a encore soufflé une idée, celle de remettre au goût du jour la lettre au Père Noël. Parce que même si on se dit toujours "on ne fait des cadeaux qu'aux enfants" en fait, on continue à se faire des cadeaux. La plupart du temps, ma famille me connaît bien et tombe plutôt juste. Mais moins juste que si je leur disais : je veux CA. Oui mais, je ne leur dis jamais, en général soit ils me prennent au dépourvu, soit je n'y ai pas encore réfléchi (je fais partie de ceux qui font leurs cadeaux à partir du 15 décembre, pas depuis le 15 septembre !) ou encore je n'ose pas leur dire de peur que mon idée ne leur convienne pas. Donc voici ma liste. Il ne me reste plus qu'à oser envoyer l'adresse de ce billet aux concernés...


Livres / films

- "Lait noir" d'Elif Shafak chez Phébus

- "D'autres couleurs" d'Orhan Pamuk chez Gallimard. Pour continuer ma découverte de la littérature turque.

- "Les loosers d'Hollywood" de Daniel Deep aux Presses de la Cité.
De toute manière, un roman bien écrit qui parle de gastronomie ou de cinéma ou -merveille des merveille- des deux ne peut que me combler ! Si vous avez d'autres suggestions dans le genre, je suis preneuse également !

- "A table avec la mafia" de P. di Falco et C. Dixsaut aux éditions Agnès Viénor. 
Parce que rien que l'idée de la gastronomie italienne-new yorkaise me met l'eau à la bouche, qu'il y a un dieu sur la couverture ET que je n'ai JAMAIS assez de beaux/bons livres de cuisine originaux.

-  "Tout le monde peut cuisiner" de Jamie Olivier chez Hachette.
Parce qu'il tente de prouver que cuisiner peut changer le monde, je ne peux qu'adhérer à ce programme politique !

- Ou un bon Payot que je puisse passer des heures à choisir mes futures lectures.

-
"Stranger than Fiction" ou "L'incroyable destin d'Harold Crick" de Marc Foster (2006). 
Parce que comme pour les romans qui parlent de cinéma et de cuisine, les films qui parlent de cuisine ou/et de littérature me passionne, et que celui-ci est particulièrement réussi.

-
"Milk" de Gus van Sant (2008). Pour pouvoir le revoir et le revoir.

- Du cinéma à volonté (35.- / mois).

- Un bon chez Karloff que je puisse agrémenter ma dvdthèque de joyaux rares.



Autres

- Eau de pamplemousse rose de Hermès. Parce que.

- Un Jardin en Méditerranée de Hermès. Même raison que le précédent.

- Aqua Allegoria Mandarine-Basilic de Guerlain. Bon, je crois que vous avez compris le concept, j'aime les senteurs d'agrumes.

- Un bon chez Globus, que je puisse aller dévaliser M.A.C. et Clinique.

- Un bon chez Sculpt Scalp pour la future coupe qui m'ira tellement bien que vous voudrez y aller aussi.

- De beaux gants en daim ou en cuir, si possible avec un joli petit bouton au niveau du poignet, unis mais pas noirs.

- Un bon chez H&M ou Promod pour pouvoir faire du shopping même quand je suis fauchée.

- Un très beau parapluie genre vintage avec une belle poignée ou très joyeux et coloré et/ou des bottes de pluies, super colorées et/ou rigolotes (pointure 41). Et si les deux, qu'ils fassent un bel ensemble.

- Un lecteur/graveur de CD/DVD externe pour mon bébé MAC qui commence à être dinosauresque, le pauvre chéri, il a besoin d'aide.

- Un iphone, parce que je vais finir par craquer un jour, autant que ça ne soit pas de ma faute !



EDIT : Il est absolument évident qu'un billet d'avion pour New York est le meilleur cadal du monde, rien que pour ça.



PS : Je suis tout à fait pour que cette liste serve également pour mon anniversaire de 3X.
PS : Et pis en passant, c'est mon 100ème billet, bravo moi.

12 commentaires:

  1. bravo toi !
    j'ai un tas de livres de cuisine mais ce "à table avec la mafia" me tente, bien que je déplore qu'on associe toujours ainsi les italo-américains.
    et l'eau d'orange verte d'Hermès et Pamplelune de Guerlain tu n'aimes pas ? et les eaux de l'occitane ?

    RépondreSupprimer
  2. hihi merci :-)

    Je suis d'accord pour l'amalgame trop souvent fait. Mais dans ce livre, on parle plutôt de mafia de cinéma et des bons petits plats qui font saliver à l'écran, l'honneur est sauf ;-)

    L'eau d'orange verte, c'est le parfum de Homme (que je lui pique allègrement bien sûr) et Pampelune de Guerlain, j'en ai encore, c'était mon premier Guerlain. Pour l'occitane, je ne connais que très peu cette marque.

    RépondreSupprimer
  3. Carole est de retour chez Sculpt Scalp?!?!? Parce que sinon, faut se méfier... Y'a celle qui louche et qui voit même pas ses ciseaux et la patronne, très sympathique au demeurant, mais un vrai moulin à paroles avec accent vaudois poussé à l'extrême... A la fin (=quand Carole était encore là), je ne prenais rdv que le mercredi, jour de congé de la patronne...

    J'ai utilisé un pseudo au cas où je retourne prendre rdv chez elles.... ;-)

    RépondreSupprimer
  4. @ Globulita : elle me fait bien marrer moi la patronne piplette...

    RépondreSupprimer
  5. Je sais pas si tu as constaté mais quand Françoise parle, elle arrête de couper, ça dure des plombes et des plombes... Carole, elle ne parlait pas, elle coupait et en 30 minutes, j'étais dehors. Pas forcément toujours réussi mais j'étais contente et mes oreilles n'avaient pas été agressées...

    RépondreSupprimer
  6. Happy Jubilé à toi alors !
    Moi aussi je suis titillée par le livre maffieux. Quant à l'Iphone... (ça y est je bave)

    RépondreSupprimer
  7. @ globulitarwinette : effectivement, mais là il va me falloire coupe "de fond" + couleur, donc de toute manière, ça va durer des plombes, un peu plus, un peu moins...
    Ses papotages m'empêcheront de flipper sur mon gros changement de tête (ou pas) imminent...

    @ nekkonezumi : je tente de résister à l'appel de la sirène, mais c'est de plus en plus dur, surtout depuis que je suis accro à twitter...

    RépondreSupprimer
  8. L'occitane il y a une boutique à Genève (c'est là que tu habites ?) dans une rue parallèle aux rives du lac, si je puis dire, assez large et relativement dépourvue de banques mais bien fournei en magasins de luxe

    RépondreSupprimer
  9. @ Athéna : il y en a une à Lausanne aussi (là où j'habite donc). Mais malgré plusieurs visites, je n'ai jamais été emballée par ces produits. Et pour les parfums, je préfère LARGEMENT m'en remettre à des parfumeurs.
    Même si j'apprécie énormément certains produits MAC ou Body Shop ou Lush (par exemple), il ne me viendrait pas à l'idée d'acheter leurs parfums.
    Peut-être est-ce du snobisme ?

    RépondreSupprimer
  10. les produits de l'occitane sont pas mal tu sais,surtout je pense tout ce qui est parfumé, leur premier métier est parti d'un alambic à fin d'extraire les HE
    ils sont implantés à manosque petite ville du sud des alpes du sud,donc en pleine provence !
    ( je suis pas sure d'etre objective, mais je sais que c'est une belle entreprise avec pas mal de gens sympa dedans, et avec de jolies valeurs)

    RépondreSupprimer
  11. Vous m'avez donné envie, c'est malin.

    RépondreSupprimer
  12. Y'a des gros méchants, y font rien que de me narguer.
    http://koyangi.over-blog.com/article-noel-avant-noel-39887085.html

    RépondreSupprimer