samedi 29 janvier 2011

Marnie


Marnie (Pas de printemps pour Marnie - quelle traduction abominable !) (Alfred Hitchcock, usa, 1964)

Quelques scènes magistrales, malgré un suspense beaucoup moins haletant que dans d'autres Hitchcock, mais l'héroïne est intéressante et Sean Connery, que dire, à part qu'il parle à ma culotte... La scène du baiser volé dans son bureau pendant un orage est d'une sensualité puissante ! Certains dialogues sont amusants (à voir en VO absolument) et le thème musical du film un accompagnateur très agréable. Hitchcock joue avec des effets de caméra que lui seul peut se permettre sans tomber dans le grotesque (sur-impression rouge, zooms arrière/avant/arrière/avant rapides, cadrage de biais, ...). Petit regret pour la fin, par trop convenue. Mais c'est définitivement  un excellent Hitchcock, avec Psycho, Rear Window, North by Northwest, Vertigo et The Birds. Cette courte liste pour ceux qui n'auraient jamais vu de Hitchock ;-) ... est-ce que j'en oublie ? Oh oui j'en oublie des tas. Par contre, certains ne sont pas DU TOUT de mon avis concernant Marnie et c'est intéressant à regarder (merci Monsieur Tout le Monde) !

Un dernier mot, je n'ai jamais trouvé l'apparition de l'oncle Alfred dans ce film, quelqu'un pour m'aider ?

10 commentaires:

  1. J'hésitais à aller voir ce film(d'autant qu'il n'est plus tellement projeté,je crois) mais tu donnes envie.
    J'ai entendu beaucoup de bonnes critiques de personnes de tous âges.
    Sinon,rien à voir,mais j'ai bien aimé "The Social Network" malgré ses dialogues tellement rapides et codés qu'on reste tendus tout le film pour ne pas en perdre une ligne!

    Anneso

    RépondreSupprimer
  2. (Je parlais du 1er film de ta sélection,je n'avais pas vu la suite!)

    Anneso

    RépondreSupprimer
  3. Je te suis totalement pour Des Hommes et des Dieux, c'est un film absolument magnifique, mais je trouve tout de même qu'il est très contemplatif (personnellement j'ai adoré, mon copain beaucoup moins!!).

    Le seul autre film que j'ai vu et dont tu parles est Marnie, intéressant mais définitivement pas mon préféré de Hitchcock. Quant à son apparition, il ne suffit d'attendre que 5 minutes pour le voir passer dans le couloir de l'hôtel après le passage de Tippi Hedren (source : http://www.cineclubdecaen.com/realisat/hitchcock/hitchockfilmo.htm)

    RépondreSupprimer
  4. Des hommes et des Dieux est le seul que j'ai vu.

    Comme dit sagattine, il est très contemplatif... Mais cela, pour ma part, ne m'a pas empêchée d'en être bouleversée.

    Le jeu des acteurs est parfait.

    RépondreSupprimer
  5. @ Anne-So : j'avais parlé de The Social Network là : http://funambuline.blogspot.com/2010/10/films-septembre-octobre.html

    @ sagattine : Merci pour ton lien !!!

    Des hommes et des dieux n'est pas un film "facile". Quelqu'un qui ne voit que des films d'action va se faire gravement chier. Mais si on aime le cinéma, on ne peut rester insensible à ce chef d'oeuvre formel...

    RépondreSupprimer
  6. J'ai reculé devant le film de Beauvois par crainte de ce que tu énonces en fin : trop catho mou lent moralisateur (et une interprétation ringarde de la 7ème de Beethoven dans la bande son aussi ;-)), mais tu me donnes un regret.
    "Pas de printemps pour Mamie" est pour moi une merveille, où l'héroïne est quand même un monument de femme torturée les plus remarquables de la filmographie d'Alfred.
    Quand à Sean... rien qu'à écrire son nom, je bave.

    RépondreSupprimer
  7. @ Nekko : des regrets tu peux avoir ! D'autant que malgré le côté ringard de ce que tu as entendu en bande annonce, des moments musicaux émouvants il y a, ces voix d'hommes, dont le chant est prière, dans une belle acoustique, ça fouterait les poils à n'importe quel athé anti-clérical !

    Et je le répète, j'aime beaucoup Marnie... mais il est vrai que Hitchcock se permet des choses un peu, euh, too much. Mais moi j'aime, même quand on voit la peinture du studio en décor, même quand il zoom-dézoom.

    RépondreSupprimer
  8. Haha, je l'ai vu ton allusion à mon inculture cinématographique!

    Et depuis, je me suis rattrapée...
    J'ai eu peur l'autre matin en ouvrant le rideau de douche!

    RépondreSupprimer
  9. J'ai beaucoup aimé "Des hommes et des dieux". Je l'ai vu il y a plusieurs mois et j'ai encore certaines scènes bien en tête. Je te rejoins complètement sur la beauté formelle. Je trouve que le film prouve la force du cinéma en ce qu'il réussit à montrer le beau dans des décors lépreux et à une saison pas très engageante... Il y a une beauté des cérémonies et une richesse intérieure des personnages qui ne passe pas par le clinquant, mais par le banal. On éprouve la beauté plutôt qu'on ne la voit, c'est un sentiment assez génial !

    A tout ce que tu écris, je voudrais ajouter le fait que les personnages ont tous des dilemmes et des réflexions qui leur sont propres sur la situation qu'ils vivent (et qu'ils sont en désaccord). De plus, ils ont une activité très banale, qui ne fait pas spontanément envie : ils vendent 3 pots de miel sur la marché, font du travail agricole, etc.
    De ces deux points de vue, le film ne joue pas sur l'idée du héros qui convainc tout le monde de suivre son panache blanc et il ne joue pas non plus sur l'idée de l'héroïsme sacrificiel qui épate le spectateur. Au final, ça rend le propos d'autant plus fort.

    RépondreSupprimer