vendredi 28 février 2014

Mon gâteau au chocolat


Chacun a son gâteau au chocolat parfait. Moi aussi.

Mais, pour la petite histoire, il faut savoir que je ne suis pas très chocolat. Enfin, c'est ce que je réponds quand on m'en propose en général. Mais c'est faux. J'adore le chocolat, je suis juste particulièrement snob difficile et j'ai beaucoup de mal à avaler du chocolat à l'huile de palme. (Par exemple, je ne me souviens plus la dernière fois où j'ai mangé du Nutella, ça ne me fait même pas envie, beurk.) Tout ça pour dire que le chocolat, j'adore ça, MAIS à petites doses et de très grande qualité, sinon je préfère m'en passer.

Un gâteau au chocolat, pour me plaire, doit être construit pour mettre le chocolat en valeur, en texture et en goût. Ma recette préférée est dérivée de la "Truffe géante de la mère Anne", une des recettes vedettes de Marmiton. Elle permet de faire un gâteau de 6 portions (petites, sinon ça m'écoeure, c'est le but). Votre moule doit être petit (environ un demi cake quatre-quarts), sinon le mélange sera trop étalé et sa texture ne sera pas idéale, il faut qu'il remplisse entre 3 et 5 cm sur la hauteur du moule.

Ingrédients
  • 100 g de beurre (mon beurre préféré est le Beurre du pays pasteurisé, que vous retrouvez ici dès 6'55'')
  • 100 g de sucre blanc en poudre
  • 240 g de chocolat noir (j'utilise le Cailler Cuisine 64%, la plupart des chocolats en plaque en Suisse sont toujours au beurre de cacao et sans huile de palme. D'autres chocolats noirs peuvent évidemment convenir, il ne faut pas qu'il soit trop fort néanmoins. Si vous cuisinez régulièrement avec du chocolat, je vous recommande d'acheter le vôtre chez un chocolatier qui vous vendra volontiers du chocolat de couverture, toujours au beurre de cacao.)
  • 1 cs de crème liquide
  • 3 oeufs
  • 50 g de farine
  • poivre noir (si vous avez du poivre du Timut, il sera parfait)
  • 1 cc rase de fleur de sel


  1. Réunir tous les ingrédients, hacher le chocolat, couper le beurre en petits morceaux, sortir les oeufs du frigo.
  2. Mettre une casserole d'eau à chauffer, elle servira de bain-marie.
  3. Faire fondre le beurre au bain-marie. Quand il est à moitié fondu, mélanger très rapidement avec le sucre blanc, jusqu'à ce que le mélange blanchisse.
  4. Faire fondre le chocolat avec 1 cuillère à soupe de crème (la crème est facultative, c'est elle qui permet de doser la "force" du chocolat, si vous aimez le chocolat "très noir", vous pouvez vous en passez, si vous aimez plutôt le chocolat au lait, ajoutez une deuxième cuillère) et 2 tours de moulin à poivre (le poivre fera ressortir les arômes du chocolat). Pareil que pour le beurre, dès qu'il est à moitié fondu, retirer du bain-marie et bien mélanger, il redescendra en température tout en continuant à fondre.
  5. Faire chauffer le four à 220 degrés (chaleur tournante).
  6. Casser les oeufs dans un bol à part, les battre énergiquement. Les ajouter au mélange beurre-sucre-chocolat.
  7. Ajouter 50 g de farine tamisée. Non ce n'est pas une coquille, que 50 g de farine pour 240 g de chocolat, tout est normal. Bien mélanger.
  8. Préparer le moule (s'il n'est pas en silicone, n'oubliez pas de le graisser/fariner) et y verser le mélange. Ajouter la cuillère de fleur de sel.
  9. Quand le four est chaud, cuire 7 minutes, exactement.
  10. Sortir du four, laisser refroidir au moins 2 heures. (Edit : Esme, aka Wonderwoman du Caramel, conseille un minimum de 4h de repos.)

Le résultat est un gâteau qui fond dans la bouche, littéralement. Rehaussé par les arômes du poivre et surtout la fleur de sel qui surprend sous la dent. Je pense que cette recette peut provoquer des orgasmes, soigner la dépression et sauver le monde.

Cristal de sel sur la surface du gâteau.

Un dernier détail... mon chocolat préféré ? Le Cigarinoz.

7 commentaires:

  1. I am shalf and I abbrove dis mechage *chomp chomp*

    RépondreSupprimer
  2. Rien à voir, mais je remarque que tu as changé ton "message d'accueil" commentaires et qu'il est un peu cousin du mien - qui date un peu.

    :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne m'inspire que des meilleurs :-)

      Supprimer
    2. C'est chiant, mais c'est utile (pour google)

      Supprimer