vendredi 26 octobre 2018

Que faire avec un chou-rave ?


Déjà il faut commencer par se mettre d'accord, car la bestiole change de nom trop facilement : chou-rave (plutôt en France), colrave (plutôt en Suisse), chou-pomme (dans les Terres du Milieu), chourave (pour les flemmes du -), on s'y perd. Moi je lui trouve des petits airs d'extra-terrestre et je l'avais rebaptisé "spoutnik" quand j'étais gamine et qu'une amie de ma mère a voulu nous en faire manger. Je me suis forcée, polie, et là j'ai découvert avec un gigantesque bonheur le carpaccio de colrave que je n'ai jamais oublié (recette ci-dessous).

Mais à part en carpaccio, maintenant que c'est la saison et qu'il est partout sur les étals du marché et dans les paniers de légumes hebdomadaire, qu'est-ce qu'on en fait du colrave-chou-rave-chou-pomme-spoutnik ?

C'est parti pour des idées de recettes.


(Pour celles et ceux qui se posent la même question pour la betterave, j'avais fait un article avec plein de recettes.)


  • Salade de carotte et chou-rave : comme une simple salade de carottes râpées avec moitié carotte, moitié chou-rave. Ma sauce fétiche comporte jus d'orange, huile d'olive, vinaigre de cidre et une touche de moutarde.

  • Salade de chou-rave façon thaïlandaise : vous connaissez la salade de papaye verte ? C'est super dur à trouver par ici la papaye encore verte. Ce qui s'en approche le plus en texture et en goût qui absorbe toutes les autres saveurs facilement c'est le chou-rave ! En gros, il faut couper le colrave en fine julienne, puis imiter tout le reste d'une salade de papaye verte thaïlandaise (= tomates cerises, piment, sucre de canne, jus de citron vert, fish sauce : bien malaxer tout ça, puis garnir avec des cacahuètes). C'est délicieux.

  • Chou-rave confit : comme pour la plupart des légumes type racine ou à faible teneur en eau, les rôtir au four permet de concentrer les saveurs. Des idées de rôtissages : plutôt estivale, au miso. Et comme le chou-rave adore la caramélisation, n'hésitez pas à le badigeonner de miel, sirop d'érable et autre délices sucrés avant de le glisser au four.

  • Gratin de chou-rave : là c'est le plus classique, prendre un légume dont on ne sait pas trop que faire, "couper, foutre de la béchamel et du fromage" #couperfoutre. Mais on peut aussi y aller plus subtile. Notez que le chou-rave préfère le poivre à la noix de muscade et adore la moutarde. Donc pour accompagner un jambon de pays, un gratin chou-rave-moutarde-gruyère, c'est plutôt excellent.


  • J'aime beaucoup les tatins salées, je n'ai pas encore goûté avec du chou-rave, mais cette recette de tatin de navet et chou-rave parait délectable. Ce qui est important dans la tatin, ce sont des ingrédients qui aiment la caramélisation, le chou-rave adore ça.

  • En röstis ! Je n'aurais jamais eu l'idée, voici une recette toute simple de röstis de colrave à l'ail que je vais tester sans faute.

  • En soupe à la moutarde. Ma recette ci-dessous.

  • En carpaccio. Ma recette ci-dessous.


Si avec tout ça, vous ne savez toujours pas quoi faire de vos colraves, vous êtes perdus pour la science.


*******



Soupe de colrave à la moutarde

(Pour 2 personnes)

- 1 chourave
- 1 carotte, 1 branche de céleri, 1 oignon, 1 gousse d'ail, 1/2 poireaux ou autres légumes "aromatiques" que vous avez sous la main
- 2 feuilles de laurier
- sel, poivre, origan
- 2 cs de moutarde
- un peu de lait ou de crème


1. Couper tous les légumes en cubes. Ratio : au moins 2/3 de colrave et 1/3 des autres légumes aromatiques.

2. Faire revenir dans un peu d'huile au fond de la casserole qui servira à la soupe, à feu vif, jusqu'à légère coloration, saler, poivrer, couvrir d'eau (2 grands bols). Ajouter le laurier, l'origan et la moutarde.

3. Laisser mijoter jusqu'à ce que le colrave soit cuit (environ 20 minutes). Goûter et rectifier l'assaisonnement. Servir en ajoutant une touche de lait ou de crème.

Hyperfacile, rapide, et le mélange colrave et moutarde vont extrêmement bien ensemble. Il est aussi évidemment possible d'ajouter simplement du colrave dans une soupe d'autres légumes, mais sa finesse a tendance à disparaitre quand il n'est pas la star de la recette.


*******

Carpaccio de chou-rave


C'est comme ça que je l'ai goûté cru pour la première fois, c'est une tuerie, essayez ! Pour une grande assiette de présentation :

- un colrave
- un ou deux autres légumes rond si possible rose, jaune ou vert : carottes, radis, betterave, etc.
- du vieux parmesan
- huile de noix
- noix
- le jus et le zeste d'un citron ou d'une orange
- fleur de sel, poivre


1. Nettoyer les légumes, et les découper en rondelles très fines à l'aide d'une mandoline. (Ou d'un couteau super bien aiguisé, mais c'est long).

2. Choisir un très joli plat de service et y déposer les rondelles se chevauchant en alternant les couleurs.

3. Ajouter le sel, le poivre et le zeste d'agrume. (Citron et orange font des merveille tous les deux autant avec les légumes qu'avec le parmesan.)

4. Pendant que ça marine un peu, faire une vinaigrette avec l'huile de noix et le jus d'agrume, bien émulsionner. (Je mets ça dans un bocal que je secoue.)

5. Ajouter les noix concassées, faire des lamelles de parmesan avec un économe. Finaliser avec la vinaigrette, et encore un peu de fleur de sel pour la déco. (Si vous en avez, quelques brin de ciboulette pour parachever la présentation c'est superbe.)


Vous verrez, le mélange colrave-parmesan-agrume-noix c'est digne d'un restaurant étoilé. C'est LA recette pour épater vos invités (dont plus de la moitié n'auront jamais mangé de colrave, encore moins cru, ça marche à tous les coups).



1 commentaire: