jeudi 4 novembre 2021

Les Créatives et Filmar en America Latina présentent...

Aujourd'hui je vous parle de deux festivals qui ont lieu en novembre à Genève (et un peu à Lausanne), Les Créatives, un festival féministe multifacettes, et Filmar en America Latina, qui présente la crème de la crème de la production cinéma récente d'Amérique latine. 

Je connais Filmar depuis longtemps, du temps d'une de mes précédentes vies dans les festivals de cinéma et la production. L'Amerique latine est un continent qui me fascine depuis l'enfance où j'ai eu la chance de vivre et voyager dans divers pays, de l'Argentine au Mexique, de Cuba au Venezuela. Bref, comme dirais mon mec : j'ai un biais. 

Par contre j'ai étrangement découvert Les Créatives seulement en 2020, alors que le festival n'avait presque pas de public et dû annuler la plupart de ses ambitions, car j'ai regardé avec passion les discussions programmées et diffusées en ligne. Elles y sont toujours. La conversation entre Contrapoints, Loretta Ross et Lauren Bastide, celle entre Judith Butler et Lauren Bastide, et la merveilleuse rencontre entre Roxane Gay et Rokhaya Diallo.


Ces deux festivals collaborent cette année avec une programmation commune de deux documentaires. J'en profite pour remercier les deux attachées de presse, Léonore et Luisa, de m'avoir permis de les voir pour vous en parler. 


Toutes les images présentées ici sont des captures d'écran de ces documentaires, dont je n'ai évidemment pas les droits,
elles servent à vous donner envie d'aller voir ces films, prenez-en soin.


Nuestra Libertad (Celia Escher, Salvador/Suède, 2021) 

"Une femme, à partir du moment où elle tombe enceinte, perd tous ses droits."



Peut-être avez-vous entendu parler de "Las Diecisiete" (les 17), ce documentaire parle d'elles, ces 17 femmes condamnées à 30 ans de prison pour homicide aggravé, car elles ont fait une fausse-couche ou accouché d'un enfant mort-né, ce qui, au Salvador, pays d'Amérique Centrale avec l'une des lois les plus restrictives du monde équivaut donc à un homicide.
Las Diecisiete se sont rencontrées en prison, et organisées, avec l'aide d'activistes, avocats, médecins, etc. qui ont réussi à faire du bruit et continuent à se battre pour faire évoluer les lois. Elles étaient 17, dont la plupart encore incarcérées, mais ce sont des centaines d'histoires de femmes enlevées à leurs vies, leurs familles, leurs enfants. 


On suit principalement Teodora Vàsquez, condamnée en 2008 à 30 ans de prison, après son accouchement d'un enfant mort-né. Son histoire, son parcours, sa famille, et son activisme dans son pays et autour de la planète pour faire avancer les droits de ses concitoyennes. Teodora sourit tout le temps, sauf quand elle est entourée de trop de journalistes et de gardes où son sourire se fige en un rictus d'angoisse. La réalisatrice a réussi à obtenir une proximité rare, des moments d'intensité et d'intimité fragile. Des images paisibles qui réussissent à raconter ces histoires si violentes, une très belle réalisation et une autrice à suivre. 




TABLE-RONDE

La réalisatrice, Celia Escher, la protagoniste, Teodora Vàsquez, les deux co-Présidentes de Santé Suisse, Noemi Grütter et Léonore Porchet, également Conseillère nationale et attachée de presse de Les Créatives, participent à une table ronde autour du droit à l'avortement, samedi 27 novembre à 14h, à Fonction : Cinéma (Genève).
Cette table-ronde sera également retransmise en direct sur la page facebook et le compte youtube de Les Créatives. 




Luchadoras (Paola Clavo et Patrick Jasim, Mexique/Allemagne, 2021)

Si vous pensez connaitre le catch américain, la Lucha mexicaine est encore plus ancrée dans la culture du pays. Même sport-spectacle, qui existe sous différentes formes dans tout le continent d'Amérique du Sud et Centrale. 


Dans ce documentaire, la réalisatrice suit plusieurs lutteuses, dans leurs luttes dans et en dehors du ring. Quel courage, quelle force, non seulement pour assumer un métier d'hommes dans ce pays sexiste, mais aussi de se rendre aussi visibles dans cette ville de Juarez, tristement célèbre pour ses féminicides et femmes disparues. Deux des protagonistes ne quittent d'ailleurs jamais leurs masques tant que la caméra filme, pour protéger leurs familles.


Portraits puissants de femmes dont la lutte, sous toutes ses formes, coule dans le sang. Montage rythmé qui alterne entre les spotlights et l'intimité. Empouvoirant. 



À la suite du film est organisée une soirée catch avec la Fédération suisse de catch professionnel, suivie d'un concert, puis de Djette pour une nuit 100% latina. À vos réservations !



Mais ces deux documentaires, la table-ronde et la soirée catch et rythmes latinos ne sont qu'une toute petite des programmes foisonnant de ces deux festivals. Je vous recommande vivement une recherche approfondie de leurs programmes pour ne rien rater.


Les Créatives, du 16 au 28 novembre 2021, 
principalement à Genève dans divers lieux, mais également à Lausanne et en ligne. 



Filmar en America latina, du 19 au 28 novembre 2021, 
à Genève et en ligne.
Programme complet.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire