dimanche 6 mai 2012

Le Marché de la Riponne


Un des trucs que je préfère au monde, c'est faire le marché. A Lausanne, le marché est poulpesque, il s'étend de la Riponne à la Place Chaudron, de la Palud à la Rue de Bourg. Mes stands préférés sont tous situés entre la Riponne et la Palud, je vous propose une petite visite guidée du marché de la Riponne du samedi matin (qui a lieu également le mercredi, avec quelques stands de moins)

Je fréquente trois maraîchers, l'un d'entre eux sis Place de la Palud, empiétant presque sur la fontaine. Ils font des produits locaux et certains produits préparés (courges ou carottes rouges cuites, mises sous vide, par exemple), des fleurs comestibles et toujours une grande gamme de salades. Proximité garantie.




Les deux autres sont à la Riponne, côte à côte, le premier -Serge Luchino- fait des produits locaux et bios, mais il agrémente également son étalage de produits d'importation. Il faut être attentif pour acheter local. Ses produits sont de bonne qualité et à un bon prix. 


Le deuxième -Christophe Corbaz- vend sa production et quelques autres produits, toujours locaux. Si vous regardez bien l'étiquette ci-dessus, vous verrez que sur "provenance" il y a indiqué "Vaud", pour certains ce sera peut-être pousser le vice un peu loin, moi ça me ravit de me dire que les légumes que j'achète comportent un bilan pétrole si bas -vu l'absence flagrante de tomates, je suppose qu'ils n'ont même pas de serres, bonheur-.


Pour les produits italiens, vous ne pouvez pas rater mes préférés, ils tiennent un joli stand rayé blanc et rouge (la photo est issue de leur site Internet, il y a toujours beaucoup trop de monde devant pour réussir à avoir le stand en entier), avec des boules de scarmozza en guise de guirlande. Vous pouvez également commander certains de leurs produits sur leur site, mais la gamme est plus grande à leur stand.


On y trouve pâtes fraîches, pâtes farcies fraîches (je vous recommande plus que vivement celles aux artichauts, les ricotta-citron, aux asperges, ...), des sauces artisanales, des fromages italiens affinés et toutes sortes de conserves. Difficile de résister, même si ça peut paraître cher, mais en fait, 400g de tortellini à la viande et un pot de sauce reviennent à CHF 14,50 pour deux. C'est un peu plus cher qu'une conserve, mais qu'est ce que c'est boooooooooon. En plus ils sont très sympas et font le spectacle "à l'italienne" -même si un accent vaudois leur échappe parfois-.


Pour les bouchers, au fur et à mesure de mes pérégrinations, j'ai testé tous les étals. Mes préférés viennent d'Yverdon : la boucherie Ogiz. D'abord attirée par leurs poulets si dodus que c'est un attentat à la pudeur, je continue à aller les voir pour leur assortiment qui impose le respect. Toutes sortes de spécialités faites maison, du boeuf, du porc, de la volaille, du lapin, de la charcuterie, de la triperie, etc. Leurs préparations sont à tomber par terre : cuisses de poulet farcies à la pistache -j'en ai eu des orgasmes- ou aux raisins, paupiettes de lapin aux noisettes, saucisse à rôtir à l'ail, au fenouil, au cumin, terrine au poivre vert, tranches panées, brochettes, etc. N'hésitez pas à poser des question, ils sont nombreux derrière leur stand et répondent avec plaisir, tant sur les recettes que sur leur produits.


Après les légumes, les pâtes et la viande, mon chouchou, le fromager : Macheret. Il a également une boutique à Lausanne (Rue Pré-du-Marché 3). Ne passez pas à côté du Vacherin fribourgeois au lait de brebis, le meilleur fromage DU MONDE, en toute objectivité, bien sûr. 
Quoi que vous aimiez, il vous le trouvera (ou vous enverra à sa boutique où il affine et où il a un plus grand choix, ouvert non-stop le samedi d'ailleurs, et ils mettent les morceaux sous vide si vous devez voyager). André Macheret est Gruyérien, mais ouvert d'esprit. A côté de ses excellents fromages suisses, vous trouverez des fromages français (aaaaaah son Morbier), italiens (son Gorgonzola est à se damner), corses, anglais, espagnols, hollandais... Son mélange à fondue est le meilleur du coin (servi à La Pinte Besson, meilleure fondue de la Lausanne, parole de Fribourgeoise), ses meringues au vin cuit croquantes et moelleuses, etc. Mais je ne suis pas objective, je dépense chez lui le PIB de Madagascar mensuellement. Ah si, un dernier conseil : ne goûtez JAMAIS à sa viande séchée maison. JAMAIS. C'est trop dangereux.
(Pour les non Lausannois, sachez qu'il a également des boutiques à Villeneuve -Grand-Rue 21 - et à Vevey - Rue du Simplon 35.)


Et pour finir, comme si vous n'aviez pas déjà des provisions jusqu'à la fin du monde, pardon à vos banquiers et/ou vos balances, le poissonnier, M. Michoud.


Poissons locaux ou exotiques, toujours extrêmement frais et fournis avec conseils sur recettes et cuissons. Prix beaucoup plus bas que la poissonnerie de Manor. Ce jour-là, quand je lui ai demandé ce qu'il avait de spécial, il m'a sorti ce sublime morceau d'espadon, irrésistible.


Si vous en voulez encore, à Lausanne au marché de la Riponne, vous trouvez aussi des épices, fruits secs et olives (dans les escaliers devant Manor, n'hésitez pas à goûter ce qu'ils proposent, en particulier leurs pistaches "à l'iranienne" !), des bières (dans la Rue de la Madeleine, Docteur Gab's tient un stand tous les samedis où vous pouvez également ramener vos bouteilles consignées), des fruits exotiques (les importateurs qui sont Rue du Pont, leurs ananas sont exceptionnels), des plantes originales et très bon marché (devant Body Shop), etc.

J'arrête là, vous n'avez plus assez de bras pour porter vos colis. J'avoue que je fais rarement un arrêt à TOUS les stands que je viens de vous citer lors de mon parcours habituel, j'aime flâner, avec mon petit chariot de mémé, en saoûlant ceux qui m'accompagnent dissertant sur les légumes oubliés, les produits de saison et locaux, les recettes que j'invente au fur et à mesure des légumes qui défilent. 

Un vrai moment gourmand, mais également éthique, politique, écologique, bref, militant.

Pour répondre à ceux qui se posent la question : non, acheter au marché ne coûte pas plus cher qu'au supermarché, à condition de ne pas craquer à chaque visite pour des produits de luxe. Pour les fruits et légumes, si vous achetez local et de saison, non seulement ce sera meilleur que sous blister à la Migros-Coop, mais ce sera également moins cher et plus frais, donc meilleur d'un point de vue nutritif. Et les producteurs connaissent évidemment leurs produits comme personne, j'ai autant appris en discutant avec les marchands qu'en regardant des centaines d'émissions culinaires.

Et vous, vous faites le marché ? Vous avez des stands favoris que je devrais découvrir pour étoffer ce billet ? 

14 commentaires:

  1. Les mangues juste en face de Globus, entre Fielmann et HM....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est les mêmes que les ananas, non ? (j'aime pas trop les mangues)

      Supprimer
    2. Je suppose que oui. Le contenu des étals dépend de l'arrivage. Ils ont ananas, mangues, fruits de la passion, etc. Mais moi c'était les maaaannnngues.

      Supprimer
  2. Aaaaalors là, je ne peux qu'être totalement d'accord!
    Je suis une accro du marché, que ce soit à Lausanne ou à l'occasion en vacances.
    De fait, la balade du samedi matin est forcement dans les ptites rues, panier au bras. Pour ma part, je prend mon fromage chez Dutweiller (slurp), du pain chez un monsieur face au metro, qui porte toujours un chapeau en feutre noir.
    Il fait ses pains, au levain, aux graines, à la farine de chataigne. C'est une tuerie!
    Tu y laisses un bras car les prix sont au poids et les pains sont denses.... mais trop bon!
    Pour les legumes, moi c'est le maraicher qui doit etre en face du tien, à la Palud, devant la vitrine de l'horloger.
    Ils n'ont que des produits locaux et je me rejouis de voir arriver toutes leurs tomates....
    Pour les graines et fruits secs, je confirme, le stand en bas de Manor est top et super sympa!

    Bon, je m'arrete là, sinon ce sera sans fin!
    Bon marché :)))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Duttweiler j'aime bien aussi, surtout leur gruyère caramel, mais je préfère et de loin Macheret, essaie un jour !

      Pour le pain, je connais le stand au feutre, mais mon boulanger Chez Bertrand me comble, j'achète rarement du pain au marché !

      Supprimer
  3. Il y a un marché dans mon bled: les trois quarts, version poulpesque downsizée, c'est du bordel: produits de nettoyage, râpes à légumes révolutionnaires, multipacks de slips kangourous. Sur un parking, tout groupé compact, la nourriture, une bonne vingtaine de stands, quand même.

    Il faut que j'inscrive ça dans mes habitudes, mais c'est le mardi matin et il faudrait donc que je me lève plus tôt et être prête pour aller faire mon marché entre 7h15 et 7h45...

    Un jour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me dis la même chose pour le mercredi... mais je finis par m'y rabattre à midi sur les fins d'étals.

      Supprimer
    2. Ouais, mais tu as le choix du samedi, au moins...

      Supprimer
  4. Tu n'as pas mentionné le stand "des pommes" à la Palud, à côté du passage couvert pour la place de la Louve. Un stand qui ne vend presque que des pommes, toute l'année, prix entre 3.- et 3.50 le kilo (en ce moment) avec évidemment possibilité de panacher entre les 10 ou 12 variétés présentes. Mais aussi des pommes de terre à 1.- le kilo (non lavées, meilleur pour la conservation) et des kiwis d'Allaman.
    Un arrêt incontournable pour moi tous les mercredis matins. (j'aime beaucoup les pommes, c'est vrai)

    RépondreSupprimer
  5. J'achète principalement mes légumes au marché du samedi au centre, mais aussi à celui sur Victor Rufy pour leur engagement en faveur des variétés anciennes et oubliées. Je trouve cela beaucoup plus avantageux que d'aller au supermarché, économiquement et écologiquement.

    Je vais chez ton maraîcher à la Palud et à celui d'en face, puis à celui près de la rue Centrale devant le Globus (ferme du taulard je crois). Chez le Monsieur au feutre noir pour le pain juste en face du métro. Pour le fromage, j'évite d'entrer chez Macheret car je sais que je vais me ruiner. Mais chez Bertrand, nous n'avons pas du tout aimé le pain choisi la semaine dernière... Sinon, pour la viande, le poisson et le fromage, j'ai passé commande chez Vita Verdura récemment et j'ai été très satisfaite de la qualité des produits: le Féra du lac en tartare et fumé est une tuerie et la ricotta de Casa Mozarella à Genève est la meilleure que j'ai mangée!

    RépondreSupprimer
  6. hu hu hu permet moi de commencer par une petite digression, je viens d'embaucher un jeune diplomé de l'EPFL... C'est fou ce que c'est une mine d'informations ces jeunes. D'après lui le "best burger in town" serait celui du Great Escape, un pub?, près de la Riponne...
    Je me suis dis notre Fun fédérale doit bien avoir un avis à ce sujet.
    Donc ce billet plus cette nouvelle information me donne furieusement envie de débarquer. Vi, vi, je sais que ça fait des mois que je dis ça, mais ça fait des mois que je le pense vraiment ;-P.

    bises et à bientôt
    Sophie202

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bien il a tort. Et si tu regardes dans la colonnes de gauche, il y a une page "best burger in town" ;-)

      Supprimer
    2. Le Great Escape a néanmoins été nommé "les plus pires frites du monde"...

      (Preuve photographique dans le lien)

      Supprimer
  7. ahh mais j'y suis déjà allé dans le "best burger in town" c'était un clin d'oeil... C'est pour ça que je me disais bien que tu devais avoir un avis sur la question ;-) Mais tu m'excuses n'étant pas lausanoise j'ai pas retenu toutes les adresses par coeur :-P

    M'dame Jo: hieerrrk ces frites!!!
    C'est donc définitif je suis une vieille aigrie puisque je me dis " fallait s'en douter les jeunes savent pas ce qu'est bon"
    N'empêche j'ai toujours envie de faire un bon gros marché coloré et un burger moi tiens...
    Bises Sophie2020

    RépondreSupprimer