mardi 28 août 2018

Irréductible : l'exposition pour les 150 ans du Courrier


La presse est un secteur en crise, le paysage médiatique suisse-romand a été pas mal bouleversé ces derniers mois avec plusieurs titres qui ont disparus. C'est dans ce contexte que je vous recommande vivement d'aller voir l'exposition des 150 ans du Courrier. Ce titre est particulier en Suisse Romande, c'est le seul qui est encore complètement indépendant, il se finance grâce aux abonnements et est édité par une association à but non lucratif. Son histoire est aussi particulière que son profil actuel.


Il est né journal catholique dans la très protestante Genève, il y a donc un siècle et demi, et il a évolué petit à petit vers ce qu'il est aujourd'hui : un journal engagé, romand, indépendant. Engagé pour le féminisme, engagé pour de meilleurs rapports Nord-Sud, engagé à gauche.


150 ans d'un journal, ça veut dire des dates incroyables, une histoire longue et complexe. Les métiers de journaliste et d'éditeur qui ont été complètement bouleversés. Un journal qui a su évoluer, se repenser, tout en gardant une identité propre. Le Courrier est à part, et son histoire vaut le détour.


Cette jolie petite expo se tient au Forum de l'Hôtel de Ville (place de la Palud, à côté de l'Hôtel de Ville), elle est gratuite et ils vous offrent même le journal. En lisant tout tout tout, vous en avez pour moins d'une heure. Elle est visible jusqu'au 8 septembre, ne ratez pas cette opportunité de mieux connaître notre patrimoine journalistique romand !


On y découvre d'anciennes unes, bien sûr, mais aussi des dessins de presse, d'anciennes publicités...


..., les thématiques au coeur de la spécificité du Courrier et sa riche histoire. La mise en scène est sobre pour laisser toute la place au contenu. (J'aurais bien piqué un tabouret-journal.)

Ne ratez pas ça, et profitez-en pour acheter un de leur hors-série, un sac, ou mieux encore, pour vous abonner au Courrier afin de soutenir la presse indépendante romande !

2 commentaires:

  1. Si la cause est excellente, je ne suis pas fan du procédé. On est déjà tout le temps en train de se méfier et de redouter de diffuser des fake news, on va finir par ne plus oser parler de quoi que ce soit de peur de se ridiculiser. Je me sens manipulée, c'est assez humiliant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. COMMENTAIRE SOUS L'ARTICLE "20% de différence salariale homme-femme"

      Je comprends très bien ! C'était sensé se passer de manière tout à fait différente et me suis fait un peu prendre au piège en me retrouvant seule face au bouzin. Mais je ne regrette pas d'avoir causé du sujet, je regrette d'avoir fait confiance à des partenaires com' pas super à la hauteur du buzz qu'ils voulaient créer intentionnellement par contre. Ils auraient dû m'engager :-D

      Supprimer