jeudi 15 mars 2012

Aux Spécialités de la Palud


Aux Spécialités de la Palud est une jolie épicerie située à la place de la Palud, entre l'excellent Café de l'Hôtel de Ville et la confiserie tea-room Moutarlier. Un genre de triangle des bermudes qui me perd à chaque fois, surtout si l'on ajoute à quelques mètres à peine la Ferme Vaudoise où vous attendent d'excellents produits artisanaux du terroir.

Cette minuscule boutique contient un nombre incroyable d'articles, j'en découvre de nouveaux à chaque fois que j'y vais, qui viennent d'Amérique Latine, du pourtour méditérannéen, d'Europe de l'Est et probablement de bien d'autres régions. Vous y trouverez autant des ingrédients non périssables pour cuisiner certaines spécialités (j'y achète par exemple du maïs blanc pour le pochoclo argentin, du maté ou de la farine de maïs pour une recette de beignets vénézuéliens), des épices et des condiments, mais également des produits frais.


Les spécialités pour vos anti-pasti / mezze / tapas / quelle-que-soit-la-manière-dont-vous-appelez-les-trucs-à-grignoter-à-l'apéral sont des tueries absolues, quoique plutôt chères (attention, c'est vendu au  poids et non au pot). Le petit rayon boucherie comporte des spécialités intéressantes, dont les meilleurs chorizos à cuire de la ville (je vous en reparle bientôt).

Je vous conseille la boutique à un moment où elle est vide, et de ne surtout pas vous laisser presser par les vendeuses, vous risqueriez de ne pas avoir le temps de voir les trois-quarts des produits que l'on trouve dans cette boutique qui me fait à chaque visite un effet sac-de-Mary-Poppins. Les prix sont plutôt élevés, mais c'est un bonheur de trouver certaines choses qu'on ne pensait pas pouvoir trouver un jour ici.

Demain, je vous parle d'une recette avec un de mes condiments favori que j'ai trouvé à la Palud : la mélasse de grenade.



PS : un petit coup de j'étale ma science. La place de la Palud s'orthographie ainsi car à l'époque où le Flon était encore une rivière en surface, cette zone était un marais et comportait donc des moustiques. Moustique - paludisme - Palud.

10 commentaires:

  1. Note: ils ont du tarama. Introuvable hier à la Migros. Plan de secours si toujours le cas demain: activé. (ceci en surimpression rétinienne)

    (pardon, j'ai commencé "Mimosa")

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pis il déchire GRAVE leur tarama !!!
      (huhu pour Mimosa)

      Supprimer
    2. Message: reçu.
      Intégration nouvelles données: terminée.
      Priorité visite magasins demain: mise à jour.

      Supprimer
    3. WARNING : la lecture de Mimosa peut créer des dommages irréversibles aux lecteurs les plus enthousiastes.

      Supprimer
  2. Tu m'en apprends une bien bonne: il y aurait de chorizo à cuire et des chorizos à ne pas cuire? ça expliquerait le goût approximatif de mon risotto au chorizo de la fois dernière...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il y a du chorizo, en général plutôt sec ou en grosses tranches qui se mange cru. Et il y a des chorizo (entiers, souvent plus mous) qui sont à cuire.

      Supprimer
  3. Depuis le temps que je passe devant cette boutique sans y entrer, il faudra que je me décide! Surtout si tu me dis qu'ils sont du chorizo à cuire! mama mia comme j'adore ça! J'ai hâte que tu nous en parles, d'ailleurs si tu as des recettes, je suis preneuse!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sauf erreur, ils en ont 4 ou 5 différents (sans compter ceux qui sont tranchables/à manger cru). Et oui, je tente de publier une recette avec du chorizo la semaine prochaine, promis, mais tu vas encore m'accuser de te donner faim, je te préviens... un petit avant-goût, ma recette est d'après celle-là : http://www.marmiton.org/recettes/recette_saute-de-veau-au-chorizo_17027.aspx que j'ai évidemment modifiée à ma sauce (je suis incapable de suivre une recette à la lettre, ce qui explique ma nullitude affligente en pâtisserie ^^)

      Supprimer
  4. Décidément, tu sais faire tomber mes "a priori", c'est bien que je lise ton blog pour constater que je me fais de drôles d'idées parfois (cf. Pinte Besson, repaire d'alcooliques, huh ?). Je suis passée je ne sais pas combien de fois devant les Spécialités de la Palud, notamment pour aller à la Ferme Vaudoise, mais sans jamais oser y entrer parce que je trouvais que c'était tout petit, bondé et que ça avait l'air sale... :o( Et dire que j'ai loupé toutes ces merveilles, il est grand temps que je rattrape le temps perdu et que j'arrête de me laisser tromper par l'apparence ! Merci pour la découverte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends l'impression de "sale", c'est à cause de la surabondance de produits différents et du côté minuscule et un peu sombre. Mais je peux t'assurer que c'est nickel et que tu y trouveras des produits étonnants, me réjouis que tu me donnes ton avis !!!

      Supprimer