dimanche 6 avril 2014

Croissants à l'ail des ours


Vous avez mis votre ail des ours en bocal*, et vous vous demandez quoi faire d'autre que des burgers, des omelettes, des salades, des tartines au fromage frais ? Pourquoi pas des croissants ?

Pour 8 croissants
  • 1 pâte feuilletée ronde déjà abaissée
  • 1/3 de bouquet d'ail des ours haché (ou une grosse cuillère à soupe bombée de votre bocal)
  • 3 cuillères à soupe de fromage en petits morceaux (brie, chèvre frais, feta, mozzarella, reblochon, vacherin fribourgeois ou mont d'or, selon vos goûts, vous pouvez même mélanger plusieurs fromages et terminer ainsi vos restes, seule contrainte : il faut que ce soit un ou des fromages crémeux, vous pouvez aussi ajouter un peu de parmesan, pecorino ou même gruyère râpé)
  • 1 oeuf
  • poivre
  • 1 cuillère à café de sucre
Ici, il y a trop de farce pour faire des croissants bien jolis bien serrés. Ce qui a donc fini en feuilletés très moyennement élégants. Pour une vraie forme de croissant, pas plus d'une cuillère à café bombée de farce.

  1. Allumer le four sur chaleur tournante à 180 degrés.
  2. Mélanger dans un bol l'ail des ours et le ou les fromages en morceaux, jusqu'à en faire une pâte, poivrer.
  3. Casser un oeuf, garder le jaune et ajouter le blanc au mélange fromage-ail des ours.
  4. Couper la pâte en 8 parts égales.
  5. Déposer sur chaque morceau de pâte, en haut du triangle, 1/8 du mélange fromage-ail des ours
  6. Rouler depuis le haut du triangle jusqu'en bas, bien replier les côté du croissant ainsi formé.
  7. Mélanger le jaune d'oeuf avec 1 cuillère à soupe d'eau et 1 cuillère à café de sucre**. Utiliser ce mélange pour dorer les croissants.
  8. Mettre au four pour environ 20 minutes, à surveiller très régulièrement (la pâte cuit vite et le mélange de fromage peut brûler s'il sort des croissants), dès que les croissants sont dorés, c'est cuit.
On peut en faire une entrée ou un plat en les servant avec une salade, ou des croissants apéritif.



*Rappel, pour faire un bocal d'ail des ours :
La veille, émincer le bouquet d'ail des ours, le mettre dans un bocal en tassant bien et on recouvre d'huile d'olive. Attention aux bulles d'air qui peuvent oxyder l'ail, quand vous avez fermé votre bocal, frappez sa base délicatement contre votre plan de travail, des bulles vont remonter, ajoutez de l'huile et recommencez jusqu'à ce qu'il soit bien à l'abri de l'air, il pourra ainsi se conserver plusieurs semaines au frigo. 

** Astuce que m'a confiée une pâtissière, avec le sucre, la dorure est beaucoup plus, euh, dorée. L'eau sert à rendre plus liquide, en mélangeant bien, vous verrez tout de suite la différence.



Cette recette est intégrée dans ma série Deuxième Service car elle est parfaite pour récupérer les restes de fromages et pour utiliser des restes d'ail des ours.

Deuxième Service, tous les épisodes :



Si vous avez développé des recettes intéressantes pour cuisinier les restes ou récupérer des ingrédients, et que vous souhaitez les partager dans cette rubrique, n'hésitez pas à me contacter. Je publierai volontiers vos recettes dans des articles ! Le but est que ce soit utile pour tous, et que l'on re-découvre des manières faciles, ludiques et gourmandes d'utiliser toute la nourriture de nos cuisines, et de ne plus rien jeter de consommable.

9 commentaires:

  1. L'ail des ours est un bonheur trop éphémère !
    Sinon les bocaux, c'est une herbe qui se congèle très bien également! Sinon, jolie recette printanière pleine de gourmandise!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci :-)

      Oui, ça se congèle très bien, ma préférence : avec de l'huile d'olive dans des bacs à glaçons, ça fait des portions faciles à utiliser ensuite.

      Supprimer
  2. Généralement, je fait un pesto avec une partie de ce que je cueille et je conserve le reste haché dans l'huile. De cette façon, j'en ai pour une bonne partie de l'année. Hier, j'en ai trouvé près de chez moi mais j'en ai ramené peu, puisque je n'avais rien pour le mettre. Ton idée de croissant me semble délicieuse, je retiens! J’essaierai aussi l'huile assaisonnée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai toujours la trouille de cueillir du muget ou de la colchique au lieu de l'ail des ours, du coup je l'achète, c'est un peu nul mais bon, heureusement, on en trouve plein au marché pour pas cher.

      Supprimer
  3. Mmmh, ça à l'air trop bon...tu vas certainement hurler, mais je crois que j'ai jamais mangé de l'ail d'ours...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a plein de gens qui ne connaissent pas, c'est l'occasion... mais il faut te dépêcher, sinon ce sera pour l'année prochaine !

      Supprimer
    2. J'ai enfin mangé de l'ail des ours...c'est DE-LI-CIEUX ! Bon, en plus, je l'ai goûté sous forme de ravioli à la Brasserie de l'Hôtel de Ville à la Tchaux, alors c'était tip top !

      Supprimer
    3. Han, le restaurant de l'Hôtel de Ville <3

      (J'y avais fait une visite épatante , on parle bien du même ?)

      Supprimer
    4. Oui, oui c'est bien le même ! Il est incroyable ce resto et la carte des vins est sans pareil !

      Supprimer