samedi 19 novembre 2011

Twilight Breaking Dawn - un film pro-ana et anti-avortement


Twilight - Breaking Down (part 1) (Bill Condon, usa, 2011)

J'ai vu les trois premiers épisodes, en hurlant souvent de rire, aaaaah cette peau de diamant et ces champs de fleurs en Alaska, impayables. Je m'apprêtais donc à aller passer un excellent moment au cinéma, non pas devant un grand film, mais devant un navet total où j'allais pouvoir passer plus de deux heures à détruire ce film aux adolescentes en rut ne savent pas si c'est Edward ou Jacob qui fait le plus mouiller leurs culottes.


Mais non. Déjà on commence par un mariage, en insistant bien sur le côté vierge de Bella qui se marie en blanc, de manière la plus traditionnelle qui soit. Puis, ils baisent, mais elle décide de rester humaine encore un peu, du coup, qu'est ce qui se passe quand on baise sans protection, oui, même la première fois ??? Allez réfléchissez bien, (quel suspense) ouiiiiiii, bravo, elle tombe enceinte. MAIS Edward étant un vampire, cette petite chose atroce lui pompe le sang de l'intérieur et va même jusqu'à lui briser les côtes. Jusqu'ici, le côté improbable de l'histoire aurait pu m'amuser. Sauf que non. Car sous couvert de ces thématiques, on va beaucoup plus loin que l'apologie de la chasteté avant le mariage des films précédents. 


Tout cet épisode (et le suivant je suppose vu que c'est le livre final découpé en deux, suite fin 2012) est un long plaidoyer pour deux causes abjectes, c'est un film pro-ana et anti-avortement. Et c'est un film destiné aux jeunes adolescentes. C'est un scandale. 

Les fans me rétorqueront que c'est faux pour le côté prosélytisme de l'anorexie, car on voit bien que Bella est malade voire même proche de la mort quand elle a ce corps abominable d'une anorexique en fin de vie (je n'ai pas réussi à trouver de photos, mais c'est atroce) et que, justement, quand elle va mieux (et qu'elle devient donc vampire), on voit son corps se remplumer. Je suppose d'ailleurs que ce doit être la défense de l'auteure. Mais c'est faux ! Ce corps dont les os sont saillants, ce visage qui maigrit, ce squelette, sont filmés avec douceur et beaucoup d'esthétisme (oui, j'ai beau critiquer tout ce que je veux, la saga Twilight est esthétique, c'est suranné, kitch, hamiltonien et too much, mais c'est esthétique), la caméra caresse ces bras, ces jambes, ces omoplates. Une jeune fille en quête d'identité et mal dans son corps changeant d'adolescente en puberté n'y sera pas insensible, c'est à vomir.


Et pour l'avortement c'est pareil. Bella, même si elle risque de mourir, contre l'avis de tous (parents, médecins, mari), décide de garder cette "chose" qui la ronge de l'intérieur. On voit la grossesse, difficile, se dérouler en 2 semaines (oui, c'est un hybride humain-vampire, donc bon, les lois de la médecine humaine sont légèrement bouleversées), avec une Bella qui finit par engouffrer du sang frais à la paille pour faire survivre cette chose qui lui ronge les entrailles. Mais elle tient bon, elle veut garder "son enfant". Le message est limpide : quoi qu'il vous soit arrivé, quelles que soient les circonstances, quel que soit l'avis de votre entourage, si vous êtes enceinte : gardez le bébé. Vomir bis. Et n'oublions pas que Bella a à peine 18 ans, les grossesses adolescentes vont pulluler parmi les teens fans de Twilight, j'en ai bien peur, surtout que Edward, qui est contre, finit par tomber amoureux de son "bébé" et donc accepte cette grossesse. TOUT est fait pour embrigader la jeune ado sans cervelle et emplie d'hormones.

Ce film est un crime éthique et médical. Je suis furieuse.


EDIT : pour ceux qui aurait besoin d'un résumé, le meilleur que j'ai lu est ici, je vous le recommande, c'est bourré de mauvaise foi, mais néanmoins une analyse brillante. Vous remarquerez au passage qu'il soulève également la propagande POUR la peine de mort. Je conseille au réalisateur, pour Breaking Dawn part 2, de tenter également une petite promo pour la NRA (National Riffle Association), je sais bien que les vampires et les loups-garous tuent avec leurs dents, mais on pourrait quand même faire quelque chose, non ?

66 commentaires:

  1. AH mais donc on ne rit plus ? (même si le film anti-avortement est de Bill Condon ?) Remboursez ! Je comprends ton énervement, il me prend devant des maigreurs médiatisées dans les pubs de lingerie : il est assez crétin de ne pas réfléchir au "cœur de cible" (Twilight est un produit, ni plus ni moins). Quant au puritanisme néo-catho étatsunien, blurgh. J'avais lu des articles effarants sur son résultat en matière de comportement sexuel chez les ados (retour furieux de la syphilis et surenchère dans le "tout sauf la pénétration") qui donnent juste envie d'être une bonne mécréante.

    RépondreSupprimer
  2. Ah tiens on va le voir ce matin, nous.
    A la décharge de l'auteure, ce côté maigreur anorexique de Bella ne figure, de mémoire, pas dans les bouquins et me semble plutôt relever d'une décision du réalisateur. Il n'en reste pas moins que, oui, "plutôt crever en donnant naissance à un monstre que d'avorter", c'est gerbant.

    RépondreSupprimer
  3. @ Nekkonezumi : ce n'est pas de la maigreur ici, c'est de la morbidité, ils ont dû faire un casting d'anorexiques en fin de vie pour avoir des images pareils , c'est abjecte.
    J'avais entendu parler aussi des recrudescences de MST et des pratiques non-vaginales. C'est à vomir ET criminel.

    @ Armalite : logique alors, car rien dans le discours ne justifie cette apologie visuelle abjecte. Me réjouis d'avoir ton avis.

    RépondreSupprimer
  4. Comment ça, les pratiques non-vaginales, c'est criminel?

    RépondreSupprimer
  5. Ah non hein, c'est pas criminel du tout, mais passons, c'est personnel les fesses :-D

    RépondreSupprimer
  6. Je suis allée voir ce film pour la même raison que toi, me taper un bon fou rire. Sauf que j'ai vraiment pas ris.
    Je me demande vraiment quel impact va avoir ce film sur les gamines qui le voient, c'est vraiment irrésponsable de tourner ainsi un film destinés a de jeunes filles !

    RépondreSupprimer
  7. Je n'arrive pas bien à comprendre, en fait, comment une gamine peut se faire une construction mentale où son sexe est un sanctuaire qui doit rester "pur" (parce qu'une bite c'est un démon je suppose ?), mais que tout le reste (fellation, sodomie, gang bang, ...) est tout à fait acceptable avec ses petits camarades de classe.
    Certes, cette gamine est aidée par l'accessibilité du porno, les ligues cathos pro-chasteté et des abominations comme cette saga, mais franchement, comment ne pas comprendre avec son corps ?

    En plus d'être marquées à vie, psychologiquement, j'ai bien peur que leur vie sexuelle ne soit un désastre par la suite (même si elles échappent aux grossesses précoces et/ou MST). Je ne serais pas étonnée d'avoir un fort mouvement de non-sexuels dans quelques années... (je sais, ça a déjà commencé).

    Et là, je ne dis qu'on a quand même de la chance d'être Européen(ne)s et d'avoir accès à une meilleure information sexuelle (pour l'Europe de l'Ouest en tout cas).

    RépondreSupprimer
  8. Tu as dit "bite". Tu brûleras en enfer (et tu ne deviendras pas traductrice de bit-lit).

    RépondreSupprimer
  9. (c'est pour mes stats, avec fellation, sodomie et gang bang)

    RépondreSupprimer
  10. Effectivement, le côté anti-avortement est écœurant. On sort complètement du cadre plus ou moins respectable de ce choix lorsqu'il est fait *plus tard* et avec *plus de maturité* (ne me tape pas sur les doigts :-D).

    Ce qui est effrayant c'est que ces conceptions ne sont pas du tout isolées. Une amie protestante et complètement ancrée (aveuglée ?) dans sa foi est persuadée du bien-fondé de cette "pureté" de chasteté avant mariage et absolument contre l'avortement, et ces **** de films, et plus généralement toutes les merdes qui prônent ces dangerosités, ne font qu'accentuer ce courant "néo-catho".

    D'ailleurs, en parlant de "néo-catho", la religion a une place dans ce film ?

    RépondreSupprimer
  11. La religion est plus ou moins occultée, mais présente à chaque instant morallement. C'est non-explicite et donc encore plus dangereux, le prosélytisme caché est toujours le pire !

    RépondreSupprimer
  12. dites voir pour situer un peu, le livre a été écrit par une mormone.... vous avez abuser du da vinci code, faut pas voir le complot partout hein ;-)

    après j'ai vu les 2 premiers je crois seulement. (mais j'ai lu tout les bouquin j'avoue !)

    pourtant je suis seine mentalement hein ! enfin un peu. ma bibliothèque est remplis de bouquin érotiques et d’héroïque fantaisie et quelque classiques pour faire genre (mais que j'ai lu quand même).

    perso je vois cela comme un divertissement banale, et je doute qu'on puisse donner de l'esthétisme à une anorexique... (en matière de gerbage anorexique, les pub H&M sont pas mal, mais personne ne s'insurge étrange ?)

    Bref, la seule apologie que je vois dans le bouquin et dans le film, c'est pas de sexe avant le mariage et que l'amour, le vrai peut tout sauver même quand t'es sacrément dans la merde. Alors certes c'est pas une vision réelle de la vie mais un peu d'édulcorant ne fait pas de mal. Faudrait arrêter de prendre les adolescentes pour plus cruches qu'elle ne sont. VOus l'avez bien été, et vous avez survécu non ?

    RépondreSupprimer
  13. aaah et j'oubliais ... je n'ai pas vu de côté anti avortement... parce que justement peut être comme je suis déjà maman, je sais ce que cela fait de porter un enfant dans le ventre (oui je devine d'avance que ma rhétorique vous fait chier), mais je relève également que le bouquin a été écrit par une mère.... ceci explique cela peut être.

    RépondreSupprimer
  14. @ Mzelle : tu n'as lu que les deux premier. Les deux premiers m'ont fait marrer, si tu cliques sur le liens que je mets en début d'article. Celui-là n'a rien à voir.

    Le corps anorexique en fin de vie mis en scène ici n'a rien à voir avec un corps de mannequin très maigre de publicité pour vêtement, c'est un corps morbide.

    Bella ne porte pas un enfant, mais un monstre qui la ronge de l'intérieur et qui détruit son corps. Je vois pas le rapport avec "porter un enfant dans son ventre et savoir ce que ça fait".

    Bref. Ce film n'a RIEN à voir avec une gentillette amourette légèrement fantastique et bien propre sur elle.

    RépondreSupprimer
  15. Je n'ai pas vu le film, mais j'ai comme l'impression que je pourrais être d'accord avec toi (le commentaire inutile par excellence ;-) ). En tout cas ça fait du bien d'entendre un avis différent. La seule chose que j'avais entendue jusqu'à présent, c'est que l'accouchement est trash...et que 'ho mon dieu' ce n'était peut-être pas nécessaire de faire aussi trash.

    RépondreSupprimer
  16. Les adolescentes sont TRES influençables, ce n'est pas une question d'"intelligence", c'est un état, passager pour la plupart, heureusement...
    Et oui, ce genre de film/livre a une influence directe, qu'elle soit consciente ou non. J'ai vaguement vu le 1er film, qui m'a fait hurler de rire et profondément agacée à la fois (mais que sont devenus les vampires d'antan ? Quelle mascarade !) et le côté profondément mormon des bouquins n'est plus un scoop.
    Les pratiques sexuelles à risque mais sans pénétration vaginale (c'est maaaaaal) sont en explosion dans les milieux américains-cathos-religieux depuis plusieurs années déjà, avec de vrais problèmes sanitaires (syphilis notamment) graves. Si les films à succès s'y mettent aussi, ça devient vraiment grave.
    Comme Funambuline, je pense qu'il y a là un vrai prosélytisme et que les "valeurs" que véhicule ce film sont scandaleuses et dangereuses. J'espère que certains profs sauront en parler avec intelligence à leurs classes...

    RépondreSupprimer
  17. Je n'ai pas vu Twilight, donc je ne sais pas du tout comment la question de la grossesse est montrée, mais j'avais beaucoup apprécié Juno alors qu'il avait été décrié comme un film anti-avortement. Pour moi l'avortement est un choix et justement la liberté de la femme sur son propre corps est d'avoir ce choix, donc même une jeune fille peut décider de garder un enfant si elle est enceinte, comme elle doit pouvoir l'avorter gratuitement et anonymement si elle le souhaite.

    RépondreSupprimer
  18. Sagattine, moi non plus je n'avais pas vu Juno comme un film anti-avortement, juste comme l'histoire d'une trajectoire particulière et d'un choix individuel. Si on tombe systématiquement dans le piège du politiquement correct, il devient difficile de faire de l'art...

    RépondreSupprimer
  19. @ Sagattine : moi non plus je n'ai pas vu Juno comme un film anti-avortement !

    @ Invidiosa et Ness : merci.

    RépondreSupprimer
  20. j'ai lu tous les livres et je suis d'accord avec mzelle .. vousvoyez un peu le mal partt hein ..

    je rappelle que c'ets un livre basee sur une histoire imaginaire ( le s vampires n'existent pas , z'etes au jus ? ). on va pas dire aux ecrivains de faire des histoires ss monstres , ss maigrichons , ss ci ou ss cela parce que ca peut inciter ou pas des gamins ou ados a faire telles ou telles choses... aux parents d'apprendre a leurs gamins a faire la part des choses ...

    je rajouterais que ce n'est pas le premier film ou une femme refuse d'avorter .alors certes Bella attend on ne sait pas trop quoi ms elle reste mere d'ou son envie de garder le bebe . on va pas faire la psychologie d'un personnage qd meme ??? et oui elle est pas bien epaisse ( merci les images de syntheses ) ca se comprend vu la magnifique et epanouissante grossesse qu'elle passe... a chaque fois que tu vois un personnage imaginaire maigre tu pense que le film est pro ana ??

    fin bref c'ets ridicule . et je precise que j'aime bien twilight ms ce n'ets pas mon livre de chevet non plus ...

    RépondreSupprimer
  21. @ Cop&Rock : euh, comment te dire... déjà je ne comprends pas toutes tes phrases, désolée. Ensuite tu n'as clairement pas compris mon point de vue. Enfin, OUI je fais une ANALYSE, pas seulement de la psychologie d'un personnage, mais de l'impact qu'il peut avoir sur un public cible déterminé de manière très claire.
    De plus, je ne parle pas des livres en général, mais de ce film en particulier.
    Venir sur mon blog, pour la première fois, et me laisser un commentaire simplement pour m'annoncer que mon avis est ridicule, la prochaine fois, évites.

    RépondreSupprimer
  22. Ouh ben non hein, le Dieu du cinéma et de la littérature nous préserve de faire de la psychologie, ou de réfléchir un tant soit peu aux messages véhicules par des oeuvres de fiction. On risquerait de se faire mal à la tête, ce serait dommage.

    RépondreSupprimer
  23. Tu te doutais bien que cette note allait attirer ce genre de commentaires, non ;-) ? Attends de te faire linker sur un forum de préados fans de twilight, ça va être la fête du slip, ton blog.

    RépondreSupprimer
  24. Ça serait vachement plus simple si Twilight faisait l'apologie du suicide quand même. Quand on voit la gueule du "public cible", va falloir trouver une solution pour que cette génération ne puisse jamais voter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce sont des enfants ! Entre 13-17 ans.
      C'est aux parents de leur apprendre les choses et s'ils ne le font pas, ces ados n'ont d'autres choix que de se tourner vers ce qu'ils peuvent...
      Ce n'est qu'un film je pense que la majorité n'est pas bête et va évoluer avec le temps.
      Qui n'a pas eu de "star" à cet âge ?
      (Oui il y en a peut être qui n'en ont pas eu mais restons sur la généralité et la lucidité)
      Personne n'a à avoir la haine envers des ados, ça me désespère...
      A moins que tu ne fasses que de l'ironie parce que tu trouves ça drôle, et que tu ne le pense pas vraiment.
      Sinon je trouve ça très triste de ne pas réfléchir un peu plus.

      Supprimer
  25. Pourquoi je peux pas liker le com du moustache du dessus?

    RépondreSupprimer
  26. Tu veux liker mon moustachu ? Mais où tu te crois hein, dans une high school en Alaska ?

    RépondreSupprimer
  27. Et après le poke et le like, ça va finir en touze... Elle est belle la jeunesse !

    RépondreSupprimer
  28. Ah pardon, à mon âge, je ne me considère plus comme faisant partie de la jeunesse, je m'octroie donc le droit d'être aussi dévoyée que je veux ^^

    RépondreSupprimer
  29. Bonjour, mère de 3 filles, je peux vous dire que tout ça c'est beaucoup de bruit pour rien! Les "ados" ont beaucoup plus de jugeotte que vous voulez bien le croire,et ne seront influencées que celles qui le "veulent" bien, qui sont déjà fragiles, ou dont l'éducation portent à avoir un regard religieux sur la sexualité et l'avortement. Bisous.

    RépondreSupprimer
  30. Ben euh bisous alors lol
    (il paraît que ça sert de ponctuation chez les jeunes, vu que je les connais si mal je vais essayer de m'intégrer)

    RépondreSupprimer
  31. Baston! Baston! Baston! Baston! Baston!

    Commentaire constructif de la fille qui ne connaît rien à Twilight. Ca cause de vampires, c'est ça?

    RépondreSupprimer
  32. Bonjour !

    Je me lance a peine dans la saga Twilight par pure curiosité. Je veux comprendre tout le tintamarre autour de ce film. Je ne savais qu'il avait été écrit par une mormone et connaissant bien le sujet puisque je vis chez les mormons, je peux vous dire que ce que décris Funambuline n'est pas de la fiction mais que c'est comme ça en vrai aussi (à part les yeux rouges et la peau qui brille).

    RépondreSupprimer
  33. Salut Funambuline!

    J'espère que mon commentaire ne sera pas mal vu comme les autres puisque c'est la première fois que j'en laisse un moi aussi et ce n'est pas pour dire que ton avis est ridicule, mais que je le trouve quand même extrême et inutilement méchant.

    Je présume que cet article a été créé dans le but d'ouvrir la discussion sur le sujet et que je peux donc me permettre de donner mon avis?
    Si ce n'est pas ce que tu espérais,je suis alors désolée d'envahir ton espace et t'encourage à supprimer mon commentaire immédiatement.

    Je ne pense pas que ce quatrième opus ait un message pro-ana quelconque,il fallait bien illustrer la dégénérescence de Bella d'une certaine manière, je n'ai vu personne applaudir dans la salle lorsqu'on découvre son corps dégarni, vomir son Magnum sur sa voisine ou jeter ses pop-corns sur les rangées de devant pour commencer une diète immédiate.

    Tout le monde a eu une réaction de répulsion qui semblait naturelle et qui semblait être parlante pour la majorité de la salle : la maigreur à outrance c'est moche et ça n'a rien d'esthétique sauf peut-être pour un film de zombies.

    Je ne comprends décidément pas comment tu es arrivée à cette conclusion,ayant tous été horrifiés par la transformation flippante de Kristen Stewart et loin de nous l'idée d'un jour vouloir lui ressembler...

    Ensuite pour ce qui est la question de la lutte anti-avortement que tu sembles déceler dans cette saga,je ne l'ai pas du tout perçu de la même manière que toi.
    Je suis pourtant quelqu'un qui est fermement opposée au mariage, je sais que je ne voudrai jamais d'enfants et un accident en cours de route m'a fait comprendre pour de bon que je préfèrerais crever que d'avoir à mettre naissance à un être humain un jour dans ma vie.

    Ce n'est pas pour autant que je suis montée sur mes grands chevaux en me confrontant au déroulement de l'intrigue que je lisais à l'époque en accusant son auteur d'ensorceler la jeunesse à élever une armée de moutards indésirés et je trouve que c'est un raccourci dangereux de penser que tout lecteur va faire un résumé aussi absurde que celui-ci.

    Ce n'est pas parce que tu lis un livre sur un gamin qui se jette par la fenêtre que tu vas faire de même, ou que tu lis une histoire sur des gosses qui vont fusiller leur camarades de classe que tu vas t'emparer du fusil de chasse de ton grand-père pour reproduire la scène le lendemain!

    Alors si en plus l'auteur prend des précautions en enrobant le tout d'une fameuse couche de fantastique pour bien faire comprendre que c'est une oeuvre fictive à ne pas prendre au pied de la lettre et si ce n'est pas suffisamment évident même pour des personnes plus adultes comme toi,alors effectivement il y a du souci à se faire pour les plus jeunes générations...

    Je n'aurais pas pris la même décision que Bella en lisant le quatrième tome,ce n'est pas pour autant que je me permets de juger celles qui comme elle aurait fait un choix différent du mien!

    Nous sommes plus de 3 milliards de femmes sur cette planète et même si j'ai des convictions qui peuvent aller en travers des désirs de la société,je n'ai pas la prétention de dire que toutes celles qui font un choix différent du mien sont des personnes stupides et à abattre, ce serait quand même égocentrique de penser que de toute la gente féminine de cette planète mon avis seul est celui à prendre en compte dans ce genre de situation,tu ne trouves pas?

    RépondreSupprimer
  34. (suite)


    Je ne vois pas pourquoi il faut s'offusquer que Stephenie Meyer dans son quatrième livre laisse le bénéfice du doute sur l'avortement en ressassant une question vieille comme le monde "Et si je tuais quelqu'un de bien?" que chaque fille s'est posée,que je me suis posée avant de passer sous l'aspirateur vaginal. Ce quatrième livre n'avait rien de catégorique mais laissait place selon moi à beaucoup de réflexions variées et je crois que tout est une question de lecture et d'interprétation, tu sembles avoir compris qu'il fallait se sacrifier à tout prix pour avoir son enfant, même accidentel, j'ai compris que si tu pensais éventuellement à le garder tu allais passer par un enfer physique auquel il faudrait peut-être t'informer avant de prendre cette décision et que dans la vie réelle ton logement n'est pas une belle maison dans les bois avec des vampires richissimes qui vont t'entretenir toi et le nouveau-né jusqu'à la fin de tes jours.
    Comme tu peux le voir la psychologie des caractères est une question de point de vue.

    De même pour l'aspect "la virginité d'une fille est un sanctuaire". Je n'ai jamais lu ça dans Twilight, pas une seule fois. Pour moi c'est bien le contraire, c'est une fille qui veut baiser avec deux mecs entre lesquels elle ne sait pas choisir,ce qui fait d'elle une belle aguicheuse. Twilight ne fonctionne pas parce que tout le monde rêve de rester vierge jusqu'au mariage,mais bien parce que c'est de l'érotisme littéraire pour adolescentes et qu'en plus ce sont tes parents qui te l'offrent avec un grand sourire pour Noël. C'est énorme.

    Tu sembles t'inquiéter que des adolescentes ne soient pas assez intelligentes pour comprendre que c'est un message soit-disant négatif,mais il faut arrêter de prendre les jeunes filles pour des imbéciles, vous êtes les seules à les rendre bêtes en les insultant d'un manque de jugeote que je n'ai jamais constaté chez elles!

    Ce n'est pas parce que quelques immatures dans le lot hurlent qu'elles veulent se marier avec l'acteur parce qu'elles sont jeunes que l'entièreté du public doit se résumer à une bande de crétins, c'est affolant de faire des généralités pareilles, et c'est triste de lire des commentaires sur le fait que celles-ci feraient mieux de se suicider...

    On était pourtant toutes d'accord sur un point : le film était terriblement mauvais, kitsch à en crever, à en gerber de la guimauve.
    C'était une constatation suffisante qu'on aurait tous validés sans avoir à sombrer dans des arguments complètement tirés par les cheveux ou des méchancetés inutiles envers toute une génération qu'on ne connaît même pas...

    (Sinon, une petite erreur s'est glissée dans ton article : Jacob tombe amoureux du bébé,et non Edward!)

    Voilà!
    A peluche!

    (Je suis désolée pour cette tartine et voilà de quoi te faire plaisir : http://www.youtube.com/watch?v=TZ-qPPLKRzk)

    RépondreSupprimer
  35. @ darwinette : lol (tavu tavu je m'y fais vite hein !)

    @ Pascaline : merci

    @ Anonyme 2 : merci pour ton très long commentaire, c'est gentil d'avoir pris autant de temps pour commenter mes arguments tirés par les cheveux et mes méchancetés inutiles envers toute une génération que je ne connais même pas...
    (sinon, c'est bien ce que je voulais dire, Edward finit par aimer son bébé et donc accepter la grossesse de Bella. Je ne parlais pas de l'impregnation de Jacob, vu que j'argumente- tractocapillairement peut-être- sur la question pro-avortement.)

    Petite astuce pratique pour les prochains "anonymes", sachez qu'en cliquant sur "nom/URL", vous pouvez tout à fait mettre un nom, sans URL et donc on pourra vous distinguer, ça peut être un peu plus intéressant si vous venez nombreux (ce qui apparemment va être le cas).
    Et n'hésitez pas, ça m'amuse de vous lire autant que ça vous énerve de me lire.

    RépondreSupprimer
  36. Bon pis le mec y s'appelle presque condom. Si ça prédestine pas, hein.

    RépondreSupprimer
  37. Ce que j'aime moi, c'est les commentaires utiles, comme celui-là.

    RépondreSupprimer
  38. Pourquoi y'a pas de 'like' sur blogger... HEIN?
    M'dame Jo, je suis écroulée de rire :D

    RépondreSupprimer
  39. @Fun : je n'ai pas vu le film mais ton article me donnerait presque envie de le voir pour me faire un avis sur la question... mais bon je m'étais assez ennuyée avec le précédent, et les vampires végétariens à paillettes c'est pas trop mon truc, donc je fais confiance à ton avis éclairé sur le sujet !

    @Anonymes 1, 2 et les suivants : il faut croire que votre adolescence date d'il y a bien longtemps !
    Plus sérieusement, même si bien sûr les ados savent très bien qu'il s'agit d'une fiction un film transmet tout de même des messages, des idées, un point de vue et peut très bien avoir une influence sur le public, et encore plus lorsqu'il s'agit d'adolescentes qui se cherchent, en pleine crise d'ado.
    (et dans le cas présent s'identifient à Bella)


    Toutes les ados savent que les mannequins des magazines sont retouchées, et pourtant toutes voudraient y ressembler.
    Il n'y a qu'à voir le nombre de cas de troubles alimentaires qui se déclarent à l'adolescence, et dont une une partie de ces cas est liée à l'image qui est véhiculée par les médias et à laquelle il faut ressembler et dans le cas contraire c'est la société qui rejette ceux qui n'entrent pas dans le moule...

    RépondreSupprimer
  40. @ Lyly : tu peux aisément t'en passer, mais n'hésites pas à aller te marrer sur le lien que je donne dans mon EDIT... tu auras TOUS les détails ET du lol ;-)

    RépondreSupprimer
  41. Effectivement, mon adolescence date un peu: de mon temps ma brave dame, c'était "sex and drugs and rock'n roll", les Doors, Janis Joplin, et malgré ces "mauvais exemples", nous n'étions pas tous des junkies... Encore une fois, seules les psychologies fragiles peuvent courir un risque: mais les parents sont là, non?( Pas de bisous puisqu'il parait qu'il ne faut pas...)

    RépondreSupprimer
  42. @ Catherine : nous parlons justement et forcément des plus fragiles, et de celles qui ne sont pas accompagnées par des parents qui leur auront inculqué des notions de contraception, de morale, d'équilibre alimentaire... de culture. Ces films font un carton mondial mais sont avant tout destinés aux adolescentes étasuniennes où malheureusement les grossesses adolescentes sont en recrudescence constante et les déviences sexuelles commencent à être un vrai problème de santé publique grâce à certaines MST, car logiquement, si on ne "reste vierge" on peut user du reste de son corps sans protection... ce qui indique bien la pauvreté de l'accompagnement moral et éducatif non ?
    Donc oui, je maintiens, l'adolescence peut être un âge fragile et ce film est criminel.

    RépondreSupprimer
  43. @ boboss69 : je te kiff grave mon bibou.

    RépondreSupprimer
  44. Je ne vois pas vraiment de coté pro anorexie. Elle est maigre simplement pour montrer que sa grossesse la détruit physiquement , ce que arrive dans certain cas à des femmes enceinte.

    Ensuite , je ne crois pas que je film soit Anti avortement , justement parce que certain personnages en parle comme d'une option possible. Cependant , le film montre que c'est la femme enceinte qui devrait avoir le dernier mot sur le choix *avortement/ pas avortement* , ce que doit etre le cas dans la société d'ajourd'hui

    RépondreSupprimer
  45. Que te dire Anne, à part de relire les deux paragraphes où j'explique mon point de vue, contraire au tien, et que nous devrons nous mettre d'accord sur le fait de ne pas l'être...

    RépondreSupprimer
  46. Et bien, que de discussion pour un simple film... Je suis allée le voir cet après-midi et franchement, je n'ai pas du tout envisagé ça sous cet angle... Cela dit, ça ne se passe pas en Alaska, mais dans l'état de Washington (qui est bcp plus sud et très vert...). Je sais, rien à voir mais je te le dis quand même... (as-tu, toi aussi, les notes de musique de la chanson du Bruel qui te reviennent quand tu entends cette phrase ? non ? ah, merde, je suis atteinte...) Bref, tout cela pour dire que certains propos dans les commentaires m'ont choquée... Ben oui, je suis protestante, moi aussi, ça ne veut pas dire que je sois obtuse, fermée et que je fasse l'apologie de la virginité... Cela dit, je trouve tout de même qu'il est préférable de voir dans les films des personnes qui sont fidèles (et accessoirement vierges jusqu'au mariage) plutôt que de voir certaines déviances comme on peut le voir dans certaines séries ou autres... Pour les pro-ana, je ne pense vraiment pas que ce soit la volonté du réalisateur de présenter ça comme ça, vu qu'on voit quand même clairement qu'elle est malade, et même mourante... Et franchement, elle devient vraiment moche, toute maigre comme ça... D'ailleurs, elle a honte de son corps et le cache à son mari scintillant...(j'en sors, les scènes sont encore toutes fraiches dans ma tête...) Maintenant, la question de l'avortement est un peu plus compliquée vu que je ne suis pas trop pour (ben oui, je suis quand même protestante, faut bien que j'affirme ma religion quelque part, allez-y, balancez-moi des injures, je suis prête...) Vu le nombre de films et de série où on voit des jeunes, des ados avoir des relations hors mariages, des grossesse et des avortements, je pense que les ados perdus peuvent subir de nombreuses influences autres que Twilight... Voilà, je te donne mon avis, j'espère que tu accepteras que certaines personnes puissent ne pas être d'accord avec toi, sans pour autant me prendre de haut, ou me parler comme à une débile... A bientôt !

    RépondreSupprimer
  47. Oui et Rosemary's baby aussi, c'est un livre/film pro-ana et anti-avortement. En plus, dans ce dernier elle attend pas moins que le fils du diable, le garde malgré le fait que sa santé en pâti et qu'elle devienne toute anorexique (tout en restant joulie comme un coeur), et la dernière scène du film nous montre qu'elle finit par accepter sa condition de maman du fils du mal et qu'elle va aimer son bébé maudit.
    Alors OK, avec Twilight on n'est loin chef d'oeuvre de Polanski et je ne devrais même pas oser comparer l'un et l'autre, mais franchement... Cette saga a ses défauts et ses idées agaçantes, liées à la religion de l'auteure. Je n'y adhère pas d'ailleurs, ça ne m'a pas empêchée de passer un bon moment, parfois de franche rigolade, en la lisant ou en la visionnant. Mais je crois qu'il faut remettre cette histoire à sa place aussi et la prendre pour ce qu'elle est : une histoire fantastique pour ados (et ados attardées). Du coup, là je trouve ton avis très capilotracté... Mais bon...

    RépondreSupprimer
  48. @ Eugénie : au contraire, j'apprécie beaucoup les avis argumentés, quels qu'ils soient :-)
    D'abord, il me semble (mais pardon, j'ai la flemme de tout relire, shame on me) que les commentaires critiques plus la mouvance mormone extrémiste que le protestantisme.
    Pour le côté pro-ana, tu as trouvé ce corps squelettique moche, ce qui est sain. Je dois avouer que ce qui me fait peur c'est que traité de manière volontairement très esthétique (même pour en montrer les omoplates saillantes, brrr, j'en frissonne encore), certains esprits déjà bercés de magasines faisant l'apologie de la taille zéro aillent encore plus loin. Ces images devraient effrayer, j'ai peur que ce ne soit pas le cas, d'où ma colère. J'espère que je me suis mieux fait comprendre.
    Je comprends ton argument qui dit que pleins d'autres films/séries parlent ouvertement d'avortements et que les ados subissent d'autres influences. Toutefois, cette saga, sous couvert de "écrit par une mormone" a probablement été autorisé à des ados qui n'ont pas le droit de voir d'autres choses. Et même pour ceux qui auraient accès à tout, le fait d'être autant accro à une saga en particulier et à ces personnages (il suffit de voir les tatouages qui pulullent, c'est effarant) va pousser certains beaucoup plus loin que d'autres choses qu'ils regarderaient juste par loisir.

    Et non, par contre, je ne comprends pas que l'on puisse être "pas trop pour l'avortement". C'est un choix auquel toutes les femmes devrait avoir accès, sans soucis de religon, région du globe ou autre. Notre corps biologique animal est fait pour procréer, certes. Nous sommes des humains et nous avons le droit de choisir notre destin. L'avortement ne doit pas être un type de contraception, là dessus je suis bien d'accord, mais il me paraît très dangereux que le droit à l'avortement recule dans de nombreuses régions. Et ce genre de film n'aide pas.

    @ Elodie : Rosemary's baby... bien joué. Sauf que justement, ce n'est pas le même public du tout. Sans vouloir en rajouter une couche sur les adolescentes Nord-Américaines je ne suis pas sûre qu'elles soient impactées dans leurs choix par Rosemary's baby, même si elles étaient obligées de le voir dans leur ciné-club de High School. Quoi que ce film y sera d'ailleurs probablement interdit pour cause "d'idées subversives", alors que Twilight et un film "qu'il faut avoir vu" quand on a 13-14-15-16 ans... ^^


    Mais merci pour vos commentaires et avis, ça m'intéresse vraiment de les lire... quand ils sont argumentés ;-)

    RépondreSupprimer
  49. Perso, je n'ai vu que le 1 qui vient d'être diffusé en France et le message pro virginité est déjà très clair et je suppose que ça doit pas s'arranger dans les suivants. À vrai dire j'ai trouvé, sans surprise, que c'était assez niais, avec de grandes phrases qui plombent le tout (pour préciser, ado j'étais très fan de Pacey Whitter et la série Dawson a souvent été décriée pour ses phrases à rallonge ; tout ça pour dire que j'ai un seuil de tolérance élevé ;)). En ce qui concerne le message anti avortement, ce n'est pas nouveau, à chaque fois ou presque qu'une fille est enceinte au mauvais moment dans une série soit elle garde le bébé, soit elle le fait adopter. Dans de rares cas elle pense à avorter et pof elle a un accident et fait une fausse couche. Je suis de celles qui pensent que chacune peut faire ce qu'elle veut ou peut en accord avec ses principes ou ses croyances. Je ne crois pas que le film influence toutes les ados, mais celles qui viennent d'apprendre qu'elles sont enceintes et qui pensent à l'ivg, doivent se sentir encore plus coupables et perdues...
    Sur une note plus gaie, je comprends que ça plaise aux ados : l'amour contrarié, les phrases à l'eau de rose, l'acteur principal mignon, mais je peux pas m'empêcher de penser qu'ado je fantasmais sur Brad Pitt dans Entretien avec un vampire et maintenant y'à Twilight. Les vampires sexy et un peu pervers sur les bords, c'est plus ce que c'était... LOL.

    RépondreSupprimer
  50. @ Cécile 09 : ça monte en grade au fur et à mesure, les 3 premiers m'ont beaucoup fait rire par leur niaiserie (moi aussis j'aimais Pacey, d'ailleurs je l'aime toujours et je suis Fringe avec passion...), celui-là m'a refroidie.

    Je suis d'accord pour les vampires, et d'ailleurs les vrais aficionados de bit-lit estiment que les so-called vampires végétariens de Twilight sont un scandale...

    Bref, au moins ils ont réussi leur coup... ça fait parler ;-)

    RépondreSupprimer
  51. Ah! Fringe, j'adore...
    Oui, Twilight fait parler, et je n'aurais jamais cru commenter un jour là-dessus, encore moins pour un 1er com (en général je viens juste pour admirer les manucures et je finis par lire tout le reste). J'ai cliqué sur le lien de ton édit, et c'est excellent, notamment le topic yahoo et apparemment le constat de pro peine de mort marche aussi...

    RépondreSupprimer
  52. Je voulais juste te répondre, j'aime bien papoter... Bon alors, par contre, je suis quand même très surprise qu'une mormone (une "vraie") écrive sur les vampires... C'est un peu louche et je ne crois pas que les enfants n'ayant pas le droit de regarder autre chose que des trucs écrits par des mormons (qui ont donc une famille très/trop conservatrice) puissent lire des bouquins sur des vampires, peu importe qui l'a écrit... Je ne pense pas que les récits sur les vampires soient vraiment autorisés (mais je ne suis pas une spécialiste en religion mormone, pitet bien qu'eux aiment ça...) La folie qui s'empare des jeunes par rapport à Twilight m'est autant incompréhensible que celle à propos de Justin Bieber... La folie des tatouages aussi d'ailleurs... Mais c'est un autre débat (certains sont très jolis, mais je m'interroge toujours de l'effet qu'ils produiront sur une dame de 70 ans...)
    Alors, être contre l'avortement, ce n'est pas par rapport à la liberté de la femme de disposer de son corps, bien au contraire. Mais je trouve qu'à force de prôner l'avortement comme une liberté, on oublie souvent qu'il s'agit d'être humain en devenir (je sais, c'est un foetus, mais c'est tout de même un bébé potentiel) et je crois qu'il a des droits également, notamment, le droit de venir au monde. Bon, je ne suis pas extrémiste, je ne pense pas qu'une femme qui subit un viol, ou une adolescente abusée par son père qui tombe enceinte doit garder le bébé à tout prix. Bien sûr qu'il y a des cas où même moi, je conseillerai l'avortement (thérapeutique notamment). Mais de plus en plus de femmes considèrent ça comme une option, comme si ce n'était pas grave de prendre des risques car il existe toujours cette porte de sortie, là, j'avoue, ça me choque... Si une femme a le droit de disposer de son corps comme elle l'entend, elle devrait préconiser la contraception. Avec toutes les méthodes qui existent de nos jours, je pense que tomber enceinte peut être éviter dans la majorité des cas (on parle toujours ici de rapports consentis...) Je me demande même si certains ne voient pas l'avortement comme une alternative au préservatif, oubliant qu'il ne protège pas seulement d'une grossesse... Par rapport à la réaction de Bella face à sa grossesse, je n'ai pas d'enfant, je n'en veux pas (pourtant je suis mariée et assez vieille pour en avoir, à mon âge, ma sœur en avait déjà 3 et elle n'a fait son premier qu'à 24 ans, tout ça ne me rajeunit pas...) et c'est vrai que je me suis demandée, en voyant son petit regard comblé, si l'instinct maternel venait comme ça, aussi vite, si dès lors que tu apprends que tu es enceinte, tu es méga heureuse... Je ne sais pas si sa réaction est exagérée ou pas. Mais malheureusement, je ne pense pas que certaines ados aient attendu ce film pour trouver le bébé comme étant le dernier cri en matière d'accessoire... Bref, voilà, je voulais juste te répondre, ce sujet 'intéresse (c'est donc de TA faute, si je bavarde comme une pie...) Bonne soirée !

    RépondreSupprimer
  53. Voici un article qui te donne raison!! ;-) http://www.premiere.fr/Cinema/News-Cinema/Twilight-4-Il-s-agit-d-une-saga-anti-avortement-pro-life-et-pro-mariage-La-totale-3017958

    J'ai lu la saga (en anglais, c'était un bon exercice), ça m'a amusée mais j'ai trouvé ça tellement réac...quand aux films, j'en ai vu 1 et je n'ai pas eu envie de voir les autres!! ^^

    RépondreSupprimer
  54. Merci, passionnant, surtout :
    http://mediasmatrices.wordpress.com/2009/03/30/twilight-post-1-l-adolescence-et-les-ambiguites-du-girl-power/
    et
    http://mediasmatrices.wordpress.com/2009/04/28/twilight-post-2-death-the-maiden-and-the-ego-skin/

    RépondreSupprimer
  55. Coucou,

    Tout d'abord je suis une lectrice de longue date, mais j'ai envie de commenter ce billet: Ton analyse est très juste, du moins pour la partie anti-avortement. Je suis de celle ayant attendu les bouquins et ayant trépigné à l'idée qu'un film allait hypothétiquement sortir (oui c'est loin! ^^). J'ai adoré les 3 premiers, mais le 4eme, le coup de "Oups je fais l'amour pour la 1ere fois, tiens je n'ai pas mes règles et je gerbe, hmmm bizarre" ça m'a fait hurler!

    Par contre le pro-ana, comme dit Armalite, (dont j'aime beaucoup le blog) on peut remercier les Studios de cinéma et l'imagerie américaine. N'ai plus vu les fims depuis le 2, donc je ne commenterai pas là dessus.

    Je finirai par : Vive Bruxelles!! ^^

    Bonne soirée/journée

    RépondreSupprimer
  56. Merci beaucoup pour ton commentaire.
    Il est clair (enfin apparemment pas assez dans mon billet) que je parle du film et de son esthétisme et non des livres que je n'ai pas lu. C'est donc bien la prod. hollywoodienne et les choix du réalisateur que je critique.

    Et j'ai vraiment vu, dans les quelques images, des doublures corps anorexiques. C'est ignoble, je n'ose imaginer les castings.

    RépondreSupprimer
  57. moi ce qui m'a fait mourir de rire c'est que j'avais pensé au besoin de sang de la future maman bien avant les protagonistes du film, et que ces cons (l'un d'eux est médecin, quand même) le lui donnent à boire au lieu de lui faire ce qui aurait été cent fois plus efficace et moins dégueu : une transfusion !

    RépondreSupprimer
  58. Vous avez tous un énorme problème. Des jeunes filles vont voir ce film ET? Elles vont tout de suite arrêter de s'alimenter et tomber enceinte du premier beau gosse venu? Arrêtez vos conneries à ce moment là il faudrait retirer 90% des films au box office, cette critique faiblarde est à 2 vitesses.Anti avortement, et pro anorexique... ce sont deux sujets de société qui étaient là bien avant ce film, et ce n'est pas lui qui va aggraver les choses. Les gens intelligent ont du recul, ce que visiblement, VOUS, n'avez pas. Parfois il s'agit simplement d'un film, et rien d'autre. Arrêtez de chercher du fait divers partout pour vous rendre intéressant. Sur ce bonne continuation à ce vide ordure intellectuel qu'est ce blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Syneah :
      mon vide-ordure et moi te remercions pour ce commentaire utile, concret, cohérent et tout à fait mesuré.

      Vu que je manque de recul, je te prierai de me montrer ce que c'est, il paraît que par l'exemple on apprend mieux, en prenant le maximum de recul possible avec ce blog.

      Merci.

      Supprimer
  59. Bonjour,
    Un commentaire très tardif.. Je suis entièrement d'accord avec vous pour ce qui concerne la promotion -assez abjecte- des mouvements "pro-life" et pour avoir vu le film, je peux également concevoir que les plans montrant une Bella squelettique donne un certain esthétisme à la maigreur extrême.. En revanche je suis également d'accord dans une certain mesure avec Syneah.. Je pense que l'impact sociétal de tout le phénomène twilight est largement surestimé! Premièrement j'ose espérer qu'une partie des adolescentes qui vont voir ces films ne sont pas aussi influençables et débiles que vous semblez le penser.. Je doute fortement que les grossesses adolescentes vont exploser parce que des jeunes filles ont vu twilight... D'autre part probablement la majorité des filles allant voir twilight y vont pour guetter les moindres regards/sourires/baisers de Jacob, Edward etc.. et pour voir de magnifiques histoires d'amour entre diverses créatures (lol) et ne réfléchissent pas plus loin que ça!
    Alors certes, c'est révoltant de voir des films tenter d'implanter de telles idées dans la tête des jeunes mais je doute qu'ils y arrivent réellement!

    Ps; Ceci étant dit j'aime beaucoup votre blog! Un grand bravo et merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Evidemment que les jeunes (filles et garçons d'ailleurs) vont voir ce genre de films pour l'histoire et les amourettes des héros, bien sûr.

      Mon problème est que en ce faisant, on leur assène des EXEMPLES forts de "morale" qui, même s'il n'y réfléchisse pas, ont un impact indéniable.

      De la même manière que les magazines ont un impact sur la vision de ce qu'est "une jolie femme" (= taille mannequin impossible, peau parfaite, cheveux longs et soyeux, etc.). Au final nous sommes tous et tous impactés par ce genre d'images, d'autant plus quand elles sont assénées en masse. Et quand on est fans de Twilight, ces images/modèles on les voit en boucle.

      Et oui, l'imaginaire qui tourne autour, sous prétexte de vampires et de loup garous, nous vend une morale à deux balles sur le pêché abominable qu'est l'avortement (même en cas de risque pour la vie de la mère), sur la beauté de la teen pregancy, du la chasteté avant le mariage ET sur la maigreur idéale. C'est abjecte.

      Et qu'on le veuille ou non, les films qui ont pour cible des adolescentEs et/ou des enfants sont à observer d'encore plus près, car ce sont des exemples insidieux.

      Tant qu'à faire, montrez plutôt The Hunger Games à des adolescents, où il y a des modèles de jeunes femmes et hommes forts, complexe, de toutes constitution, races et classes sociales, qui sont indépendants. La différence entre The Hunger Games et Twilight est abyssale.

      Et merci, Anonyme, pour votre commentaire et votre compliment sur mon blog :-)

      Supprimer
  60. Bon bon je répond treeeeeeeeeeessss tard mais c'est pas grave, j'ai adoré ton article et tiens à te dire que tu as complètement raison. Je souffre de trouble du comportement alimentaire et quand j'ai vu cette scène avec Bella dans la douche, je l'ai envier et elle a d'ailleurs été mon modèle pour lorsque que je suis retomber dans l'anorexie.. Enfin le pire c'est que lorsque que j'ai été le voir, plusieurs jeune fille se demandait comment être aussi maigre et là j'ai compris à quel point une simple scène d'un navet mondial allait peut être entrainer plusieurs jeunes filles à ÇA. Il m'arrive encore de regarder le film juste pour cette scène, ou je suis soit fascinée soit dégoûtée mais je regrette vraiment que le réalisateur ai mis ça s'en penser aux jeunes filles comme tu le dis si bien "en quête de leur identité".
    Mais bon il devait suivre la logique de Karl Lagarfield quant il a fait ce film : "Il y a seulement 2% de filles anorexique, alors occupé vous plutôt des filles en surpoids"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour ce commentaire éclairant.

      Et bon courage à toi pour sortir de ce modèle terrifiant, puis-je suggérer TOUS les films où apparaît Jennifer Lawrence ?

      Supprimer