jeudi 2 avril 2015

Le gâteau au yoghourt, champion du recyclage !



Depuis la soirée Deuxième Service, je traque de manière encore plus acharnée mes gaspillages d'aliments, et j'avoue avec fierté n'en déplorer que très peu, car je suis la championne de l'utilisation des restes. Durant mes années d'étudiante au budget restreint, j'ai appris à tout utiliser, à tout recycler, et à tester des trucs parfois improbables, qui ont fini par fonctionner à merveille et devenir des classiques de ma cuisine.

Selon vos commentaires sur facebook, la cuisine des restes vous intéresse vous aussi, je suis persuadée que chacun d'entre vous a des "recettes de restes" améliorées au fil du temps, et je serais ravie de les lire en commentaires. J'ai d'ailleurs proposé à une amie dont l'imagination culinaire m'impressionne énormément de partager quelques unes de ses recettes. Cet article sur l'optimisation des restes, des aliments bientôt périmés et des fonds de placard est donc le premier d'une série. Vous pourrez retrouver tous ces articles en cliquant sur la catégorie Deuxième Service. Si vous avez une recette originale, facile à réaliser... et délicieuse qui permet d'utiliser des restes, et que vous avez envie de participer à cette série, n'hésitez pas à m'envoyer un mail avec votre texte !

La première recette que j'ai envie de partager avec vous est celle du gâteau au yoghourt (oui, chers amis français, en Suisse, comme en Belgique et au Canada, on dit yoghourt et non yaourt, mais il s'agit bien de la même chose). Parce que cette recette est simplissime à réaliser, composée de très peu d'ingrédients qu'on a toujours plus ou moins dans nos placards et qu'elle permet des modifications à l'infini tout en continuant à ressembler à un "gâteau", contrairement à toutes les recettes de pâtisserie qui demandent la précision d'un horloger pour être réalisées.




La recette de base

  • 1 yoghourt nature non allégé, de préférence grec (garder le pot pour mesurer la suite)
  • 2 ou 3 oeufs (selon la taille de votre pot de yoghourt)
  • 3/4 pot de sucre + 1 pincée de sel
  • 1 pot de farine + 1/2 sachet de poudre à lever
Bien mélanger chaque ingrédient avec les autres dans l'ordre indiqué. Disposer dans un moule à cake chemisé de papier de cuisson ou dans des mini moules à muffins graissés, glisser au four à 180 degrés pour une durée entre 15 et 35 minutes, selon la taille de votre pot de yoghourt, la taille de votre moule, l'âge du capitaine, bref, le temps qu'une lame plongée au coeur du gâteau ressorte propre.

On ne peut pas faire plus simple.

Mais pourquoi cette recette est la championne des restes ? 

Parce que vous pouvez remplacer chaque ingrédient par autre chose qui traîne dans votre frigo, vos placards ou vos corbeilles à fruits et légumes.
  • Le yoghourt peut être remplacé par : du fromage frais, de la ricotta, du mascarpone, un peu de beurre ou d'huile (pas un pot !), du babeurre, un avocat trop mur écrasé (si, si), etc. vous pouvez aussi utiliser un yoghourt aromatisé... à condition d'en utiliser un deuxième nature (et de tout multiplier par 2), ou un yoghourt allégé, mais il faudra impérativement ajouter une matière grasse, beurre, huile ou crème entière.
  • Une partie des oeufs peut être remplacée par : des crèmes de noix ou légumineuse (crème d'amande, crème de pistache, crème de soja, crème de sésame, beurre de cacahuètes, etc.)
  • Le sucre peut être remplacé par : du sucre de canne, du miel, de la mélasse, etc. (vous pouvez aussi simplement décider d'en mettre un peu moins)
  • Une partie de la farine peut être remplacée par : un autre type de farine (riz, maïs, tapioca, châtaigne, pois chiches, etc.)
Attention toutefois, ne remplacez pas tous les ingrédients, mais un, ou deux au maximum à la fois. Et il faudra tout de même garder au moins un oeuf et la moitié d'un pot de farine de blé, sinon votre gâteau ne montera pas. (Je ne suis ni vegan, ni gluten free, et donc incapable de vous expliquer la chimie des gâteaux sans oeufs et sans farine de blé.)

Rien qu'avec ces substitutions, vous trouvez dans vos placards des merveilles qui "traînent" parce que vous avez voulu tester un jour mais que vous n'avez jamais utilisées depuis, c'est l'occasion rêvée. Mais si cette recette est aussi pratique, c'est parce qu'elle permet des centaines de possibilités d'ingrédients à ajouter. Et c'est aussi l'occasion d'utiliser ce vieux yoghourt à la date dépassée depuis 3 semaines. (Un yoghourt peut rester bon plus de 8 à 12 semaines après sa DLC ! -date limite de consommation-, tant que son couvercle n'est pas bombé, et qu'il ne sent pas mauvais, tout va bien ! Et si vous n'osez pas... faites-en un gâteau !) Ou ces oeufs qui ont un mois... on ne jette rien, on recycle !

Ma dernière variante en date : du jus de mandarines un peu trop sèches, du sucre de canne
et de la farina bòna (farine de maïs torréfié), j'y ai ajouté des épices à speculoos, délicieux.

Les variantes


Il vous reste 4 vieilles carottes qui font un peu la tête, pas assez pour une salade, c'est simple : râpez-les dans votre mélange ! Vous connaissez le fameux carrot cake américain ? Saviez-vous qu'à la base c'est une recette qui vient de Suisse ? Elle a été inventée par une paysanne à un moment de pénurie de sucre, la première mention de cette recette qui figure aujourd'hui au patrimoine culinaire suisse date de 1904.

Ce ne sont pas des carottes qui vous restent mais des bananes un peu trop mûres ? Des pommes ou des poires pas très appétissantes ? Des courgettes qui font la tête ? Des betteraves rouges qui s'ennuient ? Des agrumes desséché qui vont bientôt moisir ? Hop, on râpe, on écrase, ou presse et on ajoute à la pâte ! 

(Lors de la soirée Deuxième Service, j'ai entendu quelqu'un dire que pour les fruits et légumes ce n'est pas grave de les jeter, car ils partent au compost. Cette déculpabilisation car un tri est effectué n'empêche pas le fait que ce soit du gâchis ! Ces fruits et légumes ont été plantés, récoltés, transportés et vendus afin de terminer leur vie chez vous, certes, ce ne sont pas eux qui vont polluer votre poubelle car ils seront recyclés, mais tout le travail et l'énergie fournis pour qu'ils arrivent chez vous l'ont été en vain si vous n'utilisez pas ces fruits et légumes défraichis.)

Dans vos placards, des fonds de poudres d'amandes ? Des pots de confitures de la tante à moustache qui s'entassent ? Des lapins de pâques géants d'un chocolat douteux ? Des huiles aromatisées que vous ne savez pas comment utiliser ? Pareil, hop, dans la pâte et au four.

Oui, vous avez bien lu, courgettes et lapins de pâques, cette recette est la reine du recyclage. Alors bien sûr, tout ne va pas merveilleusement bien ensemble. Comme j'ai testé de très nombreuses combinaisons, voici mes préférées, testées et approuvées par moi et mon mari-mon-cobaye (c'est mieux que mon-fils-ma-bataille) :

orange - carottes - gingembre
orange - carottes - cannelle / quatre épices / épices à speculoos
orange - carottes - canneberges séchées
mandarines - noisettes
mandarines - farine de maïs
citron vert - menthe
citron - huile de pistache - chocolat blanc
betterave - chèvre frais
courgette - chocolat noir ou au lait
avocat - chocolat
avocat - amandes - citron
pomme - noisettes
poire - amandes - chocolat
noisettes - huile de courge
ricotta - citron
farine de maïs - confiture de fruits de la passion - citron vert


Derniers conseils : 
  • Ajouter les éléments liquides (jus de fruits, huile aromatisées) juste après le mélange yoghourt-oeufs. Ajouter les éléments solides (poudres, épices, fruits et légumes râpés ou coupés en morceaux) après la farine. 
  • La consistance de la pâte doit être similaire à celle d'un cake. Si votre pâte est un peu trop épaisse, ajouter un peu de liquide (lait, jus de fruit, huile d'olive). Si votre pâte est un peu trop fluide, ajouter un peu de farine. 
  • Votre cake ne sera peut-être pas le plus moelleux et aérien du monde, à cause de la substituion de certains ingrédients qui en changeront la chimie, il n'en sera pas moins délicieux !
  • Comme diraient certains : tout est dans le glaçage ! Tout cake passera pour un momument de pâtisserie si vous le surmontez d'un glaçage adéquat, soit simplement avec du sucre glace et du jus de citron, pour un glaçage craquant, soit la totale avec un glaçage façon carrot cake, vous feriez manger des légumes à n'importe qui !

Moi et Shalf dégustant un gâteau au yoghourt - mandarine - maïs.

Bon appétit !



Deuxième Service, tous les épisodes :



Si vous avez développé des recettes intéressantes pour cuisinier les restes ou récupérer des ingrédients, et que vous souhaitez les partager dans cette rubrique, n'hésitez pas à me contacter. Je publierai volontiers vos recettes dans des articles ! Le but est que ce soit utile pour tous, et que l'on re-découvre des manières faciles, ludiques et gourmandes d'utiliser toute la nourriture de nos cuisines, et de ne plus rien jeter de consommable.

4 commentaires:

  1. Très intéressant c'est vrai qu'on pense jamais à recycler dans ce genre de gâteau! Et pourtant c'est vrai qu'en y réfléchissant un peu il y a de quoi faire!

    Pour ma recette de base de gateau au yaourt je rajoute toujours un quart de pot d'huile. Dans ta recette, aucun gras, ce n'est pas un souci?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aucun gras non : un yoghourt grec, donc gras. Cette recette ne marche effectivement pas avec un yoghourt allégé, ou alors il faut rajouter de l'huile ou du beurre, effectivement, merci pour la précision, je vais éditer l'article :-)

      Supprimer
  2. Je valide à mort l'association courgettes chocolat!
    Allez je donne ma variante: courgette rappées + beaucoup de chocolat noir (en pépites et en poudre non sucrée) + de l'huile d'olive + des "pépites/pétales" d'olives noires pas trop gros (ça réveille le tout façon fleur de sel une tuerie!)
    Sophie202

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ooooooh, chocolat noir, olives noires, mes papilles ont tout de suite compris l'intérêt, il faut absolument que j'essaie ! Merci Sophie :-*

      Supprimer