samedi 26 novembre 2011

A cause des garçons

(Détail d'une photo de Saul Leiter, une "blogueuse" d'avant les blogs ?)

Je l'ai glissé dans ce blog, en allusion plus ou moins discrètes (sachant que la discrétion n'est PAS ma principale qualité) depuis quelques semaines, alors soyons clairs : je ne suis plus célibataire. Lui est entré dans ma vie de manière tonitruante et délicieuse. Voilà. Mais ce n'est pas ce dont je vais vous parler aujourd'hui. Après quelques années difficiles pour mon moral et mon égo, ces derniers mois, et donc en particulier ces dernières semaines, ce même moral remonte en flèche.

Je vous racontais, il y a quelques semaines, en vous présentant ma coiffeuse, que j'aimais particulièrement ce rituel matinal, où je m'asseyais dans le calme en me maquillant et que ça me permettait de me construire une sorte de barrière pour mieux supporter le monde extérieur. Les rituels sont souvent importants dans des périodes de déséquilibre. Dans cette période où je me sens plus sereine et en phase avec moi-même, certains de ces rituels perdent de leur utilité et je me redécouvre sans maquillage.


Ça faisait des mois que PERSONNE ne m'avait vue sans maquillage, vivant seule, dormant seule, ne fréquentant ni piscine ni salle de sport et me maquillant tous les jours. Je voyais ma peau tachée (mélasma et autres cicatrices), mes cernes très marqués, mes sourcils clairsemé, mes cils inexistants et mes boutons que je ne peux m'empêcher de triturer. Du coup, un travail du teint, maquiller mes sourcils et mettre du mascara étaient le minimum "vital" que j'opérais chaque matin. J'avais ainsi l'impression d'être plus fraîche, mieux réveillée et "à mon avantage", je finissais presque par le voir comme une sorte de politesse envers moi-même et les autres de camoufler ces défauts qui paraissaient si importants/grands/visibles/hideux.

L'effet extraordinaire sur l'ego que peut avoir son reflet dans des yeux amoureux (ami de la guimauve bonjouuuuuuur) a produit une minimisation importante de ces "tares" physiques. Quand je me vois dans un miroir, je vois des yeux qui pétillent et un sourire niais éclatant plus que mes tâches, boutons, cernes, etc. Et il y a un deuxième effet kiss cool... j'ai aussi simplement beaucoup moins besoin de ce "rituel de protection" de quelques minutes devant ma coiffeuse chaque matin à me "défroisser" et me créer une barrière face au monde extérieur.

Du coup, le maquillage, qui m'amuse toujours autant, a retrouvé sa place de "loisirs créatif", j'ai envie de briller certains jours, d'autres fois envie de jouer ou simplement des idées de combinaisons de couleurs. Ça m'amuse, mais ça perd de sa quotidienneté et je vous en montrerai donc moins souvent (bon, ça vous l'aviez remarqué sans que j'aie besoin de vous le préciser j'imagine).

Idem pour les manucures, parce que non seulement j'achète moins de vernis car il m'est devenu difficile de trouver une couleur qui ne ressemble à aucune de celles que j'ai déjà, ensuite parce que j'ai beaucoup moins de temps "à moi", moins de soirées "cocooning" (simplement aussi parce que j'en ai moins besoin). 

Et malheureusement, ce que je regrette le plus, moins de temps pour les séries. J'ai du faire des choix drastiques dans mon trop ambitieux agenda de la rentrée. J'ai abandonné sans même en avoir vu un épisode entier Pan Am et Terra Nova. Je n'ai pas encore commencé à regardé la saison 2 de Boardwalk Empire, pas encore finit de regarder Breaking Bad. Je ne suis pas à jour dans Dexter et je n'ai  commencé ni Friday Night Lights ni Deadwood. Et je ne vous parle même pas du cinéma où même si les dimanches marathon cinéma me font toujours envie, je n'ai pas beaucoup de dimanche où je suis seule à Lausanne.

Bref, j'ai moins de temps "à moi", mais toujours autant envie de bloguer. Je ne sais juste pas très bien quelle forme va prendre cet endroit dans les semaines/mois qui viennent, ni en thématiques, ni en régularité, mais je crois qu'au final ça va surtout me ressembler de plus en plus. Et je dois vous avouer que vos présences régulières et nombreuses, vous qui me lisez, me touche beaucoup et me motive souvent à aller chercher un sujet duquel vous parler. Je vous remercie.

Décidément, mon "nombril" m'inspire, mais j'ai bien peur que ça devienne de plus en plus ennuyeux. N'hésitez pas à me le dire si je dérive trop loin !


EDIT : oui, je sais, cette chanson est un enfer à se sortir de la tête. Non, non, ne me remerciez pas.

23 commentaires:

  1. Z'avez intérêt à commenter, sinon ça va être ma faute ; je vais en chier. En vous r'merciant.

    RépondreSupprimer
  2. J'avais cru comprendre qu'il y avait quelques changements, alors je suis contente pour toi et ton moral!

    RépondreSupprimer
  3. Moi, je veux PLUS de nombril (ne serait-ce que pour me sentir moins seule dans mon déballage affectif, quoi. Un peu de solidarité.)

    RépondreSupprimer
  4. Absolument. Efforts qui doivent être poursuivis, amplifiés et démultipliés. 2012 sera l'année du nombril.

    RépondreSupprimer
  5. Entre préserver et partager, je vais devoir apprendre.

    RépondreSupprimer
  6. Je comprend tout.

    Et pour le maquillage, j'ai vécu exactement la même chose...

    RépondreSupprimer
  7. Moi non plus, ça ne me dérange pas le nombril ! Continue !

    Le couple a eu comme conséquence chez moi que je regardais moins de films et que je lisais moins. Le maquillage, je n'ai vraiment commencé que plus tard.

    Fin décembre aussi ? Parce que je ne serai pas à Bruxelles une grande partie du mois !

    RépondreSupprimer
  8. voilà une jolie tranche de bonheur, j'en reprends volontiers une deuxième!

    RépondreSupprimer
  9. Rha mais non, pas cette chanson !! http://www.youtube.com/watch?v=AI24uXCDGHQ

    Vas-y, nombrille :-)

    RépondreSupprimer
  10. @ Anaïs : quand tu veux Petite Sœur Chérie :-)

    @ Nekkonezumi : je savais que mon titre te plairait.

    RépondreSupprimer
  11. Je te déteste (pour la chanson).

    Sinon moins d'ongles et d'eyeliner, moi je dis oui. Tu vas avoir un bon vieux blogs nombrilistes des familles, c'est le retour à l'essence du blog ;-)

    RépondreSupprimer
  12. Tu remarqueras que je n'ai pas mis de lien, contrairement à l'abomiffreuse de Toulouse...

    RépondreSupprimer
  13. (Je fais des fautes, oui, mais au moins je les accorde)

    RépondreSupprimer
  14. Je n'ai pas suivi son lien, pas folle la guêpe. Mais 4 mots suffisent.

    RépondreSupprimer
  15. Je ne sais pas de quoi vous vous plaignez, moi j'ai LA VERSION DE YELLE dans la tête depuis hier.

    RépondreSupprimer
  16. Alors regarde vite le lien donné par Nekko, tu ne pourras que mieux t'en porter, le clip est mythique.

    RépondreSupprimer
  17. au fait j'aime vos nombrils mais ça manque de photos

    RépondreSupprimer